Des colons israéliens mettent le feu à une église catholique de Galilée

L’église de Galilée, où Jésus aurait accompli un miracle permettant de nourrir 5 000 fidèles, a été victime d’un incendie criminel perpétré par des colons juifs extrémistes.

Des graffitis hébreux ont également été gribouillés sur les murs de l’église de la multiplication des pains et des poissons.

Un conseiller de l’Église catholique a accusé des extrémistes juifs de cette attaque « déplorable » après que la police israélienne ait déclaré qu’il y avait « une forte possibilité » que cet incendie ait été délibérément déclenché.

La structure actuelle avait été construite sur les vestiges d’une église byzantine du cinquième siècle à Tabgha sur les rives de la mer de Galilée, où de nombreux chrétiens présument que Jésus a nourri 5000 fidèles avec seulement cinq pains et deux poissons.

La police a confirmé qu’il y avait eu d’importants dégâts à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment après que l’incendie ait éclaté au milieu de la nuit.

Un moine et un bénévole de l’église ont été hospitalisés pour inhalation de fumée, mais le plus incroyable, c’est que la zone de prière n’a pas été affectée.

« C’est déplorable, absolument déplorable », a déclaré le père Gregory Collins, chef de l’Ordre de Saint Benoît en Israël. « Je considère qu’une telle attaque n’est pas seulement une attaque sur un site religieux, sur un sanctuaire, mais aussi sur l’un des endroits les plus visités d’Israël ».

« C’est aussi une atteinte à la liberté d’expression, à la démocratie et au droit de vivre ici », a-t-il ajouté.

Cet incident, qui s’est produit en juin 2015, n’était pas la première attaque de ce type à être menée par des colons juifs extrémistes contre des lieux saints palestiniens musulmans et chrétiens.

Ces dernières années, des mosquées et des églises ont été prises pour cible par des vandales lors d’attaques similaires. Ils sont toujours attribués aux juifs extrémistes qui vivent dans des colonies de Cisjordanie.

Ces attaques sont en augmentation parce que les auteurs, qui sont soutenus directement par le gouvernement israélien, restent impunis.

Adapté de: https://ppost24.com/post/567/israeli-settlers-set-catholic-church-in-galilee-on-fire

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

PAJUMONTREAL.ORG/FR