Les étudiants de Harvard quittent en masse le discours du consul israélien ( et les sionistes libéraux sont attristés )

Signe que les militants solidaires de la Palestine prennent plus de place dans les institutions traditionnelles, des dizaines d’étudiants de Harvard ont quitté la salle alors que le consul général israélien Dayan alors qu’il débutait une conférence à la Harvard Law School sur un projet de règlement. Les étudiants étaient pour la plupart silencieux et brandissaient des pancartes disant: « Les colonies sont un crime de guerre ».

Dani Dayan s’est adressé à une salle presque vide et a exprimé son mépris à l’endroit des manifestants. Selon le comité de solidarité avec la Palestine de l’établissement, plus de 100 étudiants « en provenance de Harvard » sont sortis. Une grande partie de la salle se vide tel que l’indique une vidéo de la manifestation publiée par Hamzah Raza, une étudiante de l’école de la Divinité de Harvard.

Dayan est lui-même un colon et a parlé de la « stratégie juridique des colonies israéliennes ». Il a été parrainé par un programme sur le droit juif et israélien à la Law School, et présenté par Noah Feldman, professeur de droit à Harvard et expert en religion, qui a déclaré que l’invitation ne représentait pas une approbation des points de vue de Dayan, mais un désir d’échanger sur celles-ci.

Le Comité de solidarité avec la Palestine a affiché une photo de la salle en grande partie vide après cette manifestation. Il a partagé le crédit de la manifestation avec « l’Alliance pour la justice dans le domaine de l’eau en Palestine ».

Dayan a remercié Harvard de l’avoir accueilli dans cette « prestigieuse institution ». Mais la déclaration du Comité de solidarité avec la Palestine indique qu’il était dédaigneux:

Souriant à la vue des manifestants quittant silencieusement la salle, Dayan a déclaré: « Je me souviens d’une heure où je faisais quelque chose de similaire à la maternelle ». Plus tard, il a tweeté (traduit): En retournant à New York, je pense, pourquoi si heureux avec eux-mêmes? Un groupe de perdants tremblant de peur des comités de discipline de leur école ».

Cette déclaration a caractérisé la manifestation comme faisant partie d’une tendance:

Cet événement s’inscrit dans une dynamique croissante sur le campus de Harvard pour la justice en Palestine. « Nous n’avons pas l’intention d’ignorer la complicité de l’oppression », a déclaré un organisateur étudiant. « Pas à Harvard, ni ailleurs ».

Le Comité de solidarité avec la Palestine a également tweeté: « Nous ne pouvons pas tolérer ces vues extrémistes ». L’avocat israélien des droits de l’homme, Michael Sfard, s’est dit ravi de cette manifestation.

Le sioniste libéral Richard Goldwasser a soutenu l’idée que la manifestation reflétait une tendance et qu’Israël ferait mieux d’en tenir compte. Il a approuvé le débrayage, mais a dit qu’il en était attristé.

« Je soutiens le fait de protester à l’encontre de Dayan. En même temps, cela m’attriste. Cela ne fera que croître. Israël doit changer de cap. Tout de suite ».

La déclaration du comité de solidarité avec la Palestine, elle, n’a pas été attristée:

Dayan est un ardent défenseur de l’expansion illégale des colonies de peuplement israéliennes sur le territoire palestinien. Dans un éditorial publié en 2012 dans le New York Times, il a écrit que la communauté internationale devait abandonner ses vaines tentatives de solution à deux États et accepter la présence israélienne en Cisjordanie comme « un fait irréversible ». Les colonies de peuplement israéliennes sont des violations flagrantes du droit international, et le mouvement des colons israéliens est un projet violent de colonialisme en Palestine occupée.

« Je suis déçu que la faculté de droit de Harvard permette ce type de propagande pour un projet colonial d’accumulation par dépossession d’être qualifié de « légal ». C’est non seulement complice, mais simplement malhonnête », a fait remarquer un organisateur étudiant. « Soyons clairs, il existe un consensus au sein de la communauté internationale sur le fait que les colonies de peuplement israéliennes sont illégales au regard du droit international et constituent une violation de la quatrième Convention de Genève », ont-ils ajouté.

Voir la vidéo: des étudiants de Harvard quittent la classe pour protester contre la conférence du consul israélien https://www.youtube.com/watch?v=9pbr0XlhUC8

Adapté de : https://mondoweiss.net/2019/11/harvard-students-walk-out-en-masse-from-israeli-consul-talk-and-liberal-zionists-are-saddened/

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

PAJUMONTREAL.ORG/FR