Manifestons à la Haye pour que les crimes d’Israël soient enfin jugés par la CPI !

La procureure générale de la CPI (Cour Pénale Internationale basée à La Haye), Fatou Bensouda, se refuse à traiter les dossiers de plainte déposés contre les crimes israéliens, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Récemment, la chambre d’appel de la CPI a été obligée de lui ordonner de revenir sur son refus de poursuivre l’enquête sur l’assaut sanglant de la piraterie israélienne du 31 mai 2010 contre le Mavi Marmara, bateau de la flottille humanitaire en route vers Gaza. Madame Bensouda a jusqu’au 2 décembre pour revoir sa copie, mais elle seule est décisionnaire. (En 2013, l’État des Comores, pays sous lequel le Mavi Marmara était enregistré, déposait une plainte pour crimes de guerre auprès de la CPI, mais Madame Bensouda a décrété qu’elle n’engagerait pas de poursuite contre Israël, car le crime n’était « pas assez massif » !)

Pour autant, même lorsque le caractère massif des crimes du régime d’apartheid saute aux yeux, comme c’est le cas avec les massacres de Gaza de l’été 2014 (plus de 2400 Palestiniens tués, dont 600 enfants), Mme Bensouda n’est pas pressée : elle n’a toujours pas rendu ses conclusions sur ce dossier, « à l’étude » depuis plus de 4 ans maintenant.

Les ONG Al-Haq, Al Mezan, comme le Centre palestinien pour les droits humains ont de leur côté collecté d’innombrables preuves de crimes de guerre et contre l’humanité commis par Israël (persécutions, apartheid, vols, destructions et pillages de biens palestiniens, et centaines d’assassinats en Cisjordanie et à Jérusalem Est depuis 2014). Elles ont déposé ces plaintes auprès de la procureure générale de la CPI, malgré les menaces de mort avérées qu’Israël fait peser sur leurs membres.

De même, 650 dossiers de plaintes très documentées concernant les assassinats et blessures graves de manifestants lors des Marches du Retour à Gaza, ont été dûment déposées à la CPI.

Vont-ils être également enterrés par la procureure générale ?

Nous, hommes et femmes de conscience, appelons à un rassemblement devant la CPI à la Haye le vendredi 29 novembre 2019, à l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.GRAND APPEL EUROPÉEN À MANIFESTER DEVANT LA CPI LE 29 NOVEMBRE

Pour la première fois, une grande action européenne et unitaire se déroulera le 29 novembre à La Haye pour demander à la procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) qu’elle fasse enfin son travail, et traite les nombreux dossiers de plaintes qui ont été dûment documentés et déposés auprès d’elle, concernant les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité commis par Israël.

C’est important. Nous vous demandons de réserver cette journée pour venir avec nous, et de convaincre un maximum de personnes autour de vous de se joindre à cette action.

Des cars seront affrétés à partir de plusieurs grandes villes (et des co-voiturages organisés) pour faire un aller-retour dans la journée, afin de manifester devant la CPI le vendredi 29 novembre, qui sera la journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien.

Adapté de : http://kzg.mj.am/nl2/kzg/mumgq.html?m=AMcAAAQaEUAAAciXQ34AAAgCTzQAAAxszbsAAHzQAABPDQBdmyh89Ve_ET-VRFy41m7pUuZcZAAAVGE&b=6cea42ed&e=f7fdbe26&x=3wD0cb5FHdVX57bdYnX9YSJsqvYB4T6CgiDkXEiM0gs

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

PAJUMONTREAL.ORG/FR

Fermer le menu