Dix questions sur l’antisémitisme de l’IHRA  à Irwin Cotler: Une lettre ouverte

Montréal, le 23 juillet 2019

Monsieur Irwin Cotler

Président du Centre Raoul Wallenberg pour les droits de l’homme

Cher Monsieur Cotler,

Je suis rédacteur en chef du blogue hebdomadaire Canada Talks Israel Palestine, dont la mission est d’aider les Canadiens à mieux comprendre le conflit israélo-palestinien par une analyse objective et la sensibilisation à une solution juste et réconciliatrice.

Permettez-moi de commencer par reconnaître que vous êtes depuis plusieurs années très actif dans plusieurs luttes importantes au Canada pour les droits de la personne, en particulier la lutte contre l’antisémitisme. L’antisémitisme est un fléau qui doit être vaincu et je soutiens cette lutte sans réserve.

Cependant, je m’inquiète de vos récents efforts, aux côtés de la CIJA, du B’nai Brith et d’autres groupes visant à faire pression sur le gouvernement canadien et diverses administrations municipales, y compris Vancouver, en vue de l’adoption d’une « nouvelle » définition de l’antisémitisme, promue par le « Alliance internationale de commémoration de l’Holocauste » et appelée définition de l’IHRA.

Comme vous le savez, la définition de base d’IHRA n’est pas très différente des définitions existantes que l’on trouve dans un dictionnaire. Mais il fait également référence à un certain nombre d’ « exemples » de ce qu’il appelle l’antisémitisme, dont certains se réfèrent spécifiquement à l’État d’Israël.

J’aimerais avoir des éclaircissements sur deux des « exemples » qui, selon le document de l’IHRA, constitueraient un « antisémitisme ».

Je cite le document « définition de travail » de l’IHRA:

« Pour guider l’IHRA dans ses travaux, les exemples suivants peuvent servir d’illustrations (note éditoriale: c’est-à-dire de l’antisémitisme):

  • « Affirmer que l’existence d’un État d’Israël est une entreprise raciste ».
  • « Établir des comparaisons entre la politique israélienne contemporaine et celle des nazis ».
Clarification demandée

Avec ces « exemples d’actes ou de comportements antisémites » proposés par l’IHRA, j’aimerais vous demander des éclaircissements sur dix affirmations que vous qualifieriez d’« antisémites ». Je crois que toutes sont vrais:

La définition de l’IHRA caractériserait le mouvement BDS comme « antisémite ». Les partisans du BDS disent que c’est une falsification délibérée. 

  1. « En Israël comme dans l’Allemagne nazie (et contrairement au Canada), la « judéité » est déterminée non par un choix individuel, mais par un statut civil déterminé par l’État. Il constitue la base juridique permettant de discriminer différentes catégories de citoyens ».
  2. « Gaza, où se concentrent depuis 1948 des réfugiés palestiniens de tout le sud d’Israël, décrite par un ancien premier ministre britannique comme une « prison à ciel ouvert », présente une similitude frappante avec le ghetto de Varsovie, où les nazis étaient concentrés ».
  3. « La politique israélienne contemporaine qui consiste à chasser les citoyens bédouins d’Israël de leurs terres et à les concentrer dans de petites zones est très similaire à la politique raciste historique du Canada à l’égard de ses peuples autochtones ».
  4. « Selon Mgr Desmond Tutu, la politique israélienne à l’égard des Palestiniens est « pire » que l’apartheid ».
  5. « Les principaux politiciens israéliens préconisent le nettoyage ethnique pour parvenir à une société pure, à l’instar des nazis. »
  6. « La communauté internationale devrait exercer une pression légale et pacifique sur Israël, par le biais d’un boycott ou d’autres sanctions, afin de le contraindre à se conformer au droit international ».
  7. « Appuyant la résolution 194 des Nations Unies (pour laquelle le Canada avait voté en 1949) appelant au droit de retour des Palestiniens. »
  8. « La politique israélienne consistant à détruire systématiquement les maisons palestiniennes à Jérusalem-Est, tout en construisant de nouvelles maisons pour les juifs, est en réalité une forme de nettoyage ethnique qui rappelle l’objectif nazi d’une Allemagne « judenrein » (c’est-à-dire exempte de juifs) ».
  9. « Avec l’adoption de la « loi sur l’État-nation », Israël est devenu un État officiellement discriminatoire, fondé sur la religion, tout comme l’Allemagne nazie ».
  10. « Au cours de la Nakba de 1948, les milices sionistes ont confisqué des millions de dollars de propriétés privées à des Palestiniens, tout comme les nazis ont volé de l’art, de l’argent, des peintures sur des juifs ».

Monsieur Cotler, êtes-vous d’accord pour dire que ces déclarations, qui semblent toutes extrêmement critiques vis-à-vis d’Israël et de la politique actuelle d’Israël, sont exactes sur le plan des faits? Si ce sont des déclarations vraies, est-ce antisémite de les répéter? Si ce n’est pas vrai, je serais heureux de voir mes malentendus corrigés.

Si vous souhaitez m’envoyer une réponse, je serais heureux de la publier pour l’édification de nos lecteurs.

Votre tout dévoué

Peter Larson, Ph.D.

Chair, Canada Talks Israel Palestine

Adapté de : https://canadatalksisraelpalestine.ca/2019/07/23/ten-questions-to-irwin-cotler-about-the-ihra-definition-of-anti-semitism-an-open-letter/

Note de PAJU: Un ajout important aux questions de Peter Larson à Irwin Cotler est le lien suivant vers un article concernant M. Cotler, un article à lire assurément.

Faux Humanitarian Irwin Cotler, the White Helmets, and the Whitewashing of an Appalling Agenda: https://www.mintpressnews.com/irwin-cotler-white-helmets-israel-whitewashing/261073/

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

HTTPS://PAJUMONTREAL.ORG.FR

Fermer le menu