Cadeaux de Trump à Israël. Liste pour 2018   2e partie

Ces politiques américaines ont encouragé Netanyahu, qui remplit un cinquième mandat en tant que premier ministre, à se vanter de maintenir à jamais la souveraineté israélienne sur une « Jérusalem unie », en tant que « capitale éternelle » et à promettre de ne jamais abandonner le contrôle d’Israël sur aucun territoire palestinien à l’ouest du Jourdain. Il s’est également engagé à annexer toutes les colonies juives illégales de Cisjordanie. Entre-temps, les dirigeants palestiniens et les dirigeants arabes n’ont fait guère plus que des déclarations sans portée politique.

Ces changements, ainsi que d’autres, de la politique étrangère américaine traditionnelle au Moyen-Orient sont survenus à l’initiative des trois principaux conseillers de Trump au Moyen-Orient: son gendre Jared Kushner et ses deux anciens avocats de New York, Jason Greenblatt et David Freedman. Ils ont activement promu des politiques pro-israéliennes depuis des décennies.

Ces trois fiers sionistes radicaux ont clairement démontré leur enthousiasme pour les colonies de peuplement illégales israéliennes dans les territoires palestiniens et leur rejet de l’étiquette « occupée » pour la Cisjordanie et Jérusalem. Mais le « trio Trump » continue de surprendre et pas dans le bon sens. Kushner et sa compagnie sont si extrêmes qu’ils donnent à Netanyahu en comparaison un air modéré.

Ils font partie d’un groupe d’extrémistes sionistes américains qui se sont opposés au « processus de paix d’Oslo » dans les années 1990 et ont même fait des comparaisons entre les artisans de la paix israéliens et les collaborateurs nazis. Ils ont écarté d’emblée les droits nationaux et historiques des Palestiniens et ont défendu les actions d’Israël qu’ils disent être accomplies sous l’ordre de Dieu. Comme leurs partenaires évangéliques, ils croient que leur patron, Trump, aurait pu être oints par Dieu pour veiller sur Israël et ils considèrent que leur interprétation de la volonté divine l’emporte sur la volonté de la communauté internationale.

L’année dernière, Friedman, qui remplissait les fonctions d’ambassadeur des États-Unis en Israël, a écrit (twitt) : « Il y a plus de 2000 ans, des patriotes juifs (Maccabées) avaient capturé Jérusalem, purifié le Temple sacré et le reconverti en temple du culte juif. Les Nations Unies doivent s’incliner : Jérusalem est la capitale antique et moderne d’Israël. » Aljazzeera.com/in depth/opinion/190423123902553.html

Ce qui devrait inquiéter tout le monde au Moyen-Orient et au-delà. : Que le trio Trump affiche un tel fondamentalisme religieux et qu’il soutienne de manière hypocrite qu’il a à cœur les meilleurs intérêts des Palestiniens.

Adapté de : https://www.aljazeera.com/indepth/opinion/logic-humiliation-palestinians-190423123902553.html

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

HTTPS://PAJUMONTREAL.ORG/FR

Fermer le menu