« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » No. 935

Rupture entre Juifs américains et Juifs israéliens

Le New York Times contient un long article ayant comme titre « American Jews and Israeli Jews Break Up » (« Juifs israéliens et juifs américains se séparent ») que beaucoup de gens partagent entre eux. L’auteur Jonathan Weisman, rédacteur en chef adjoint à Washington du New York Times, affirme que de plus en plus de Juifs américains considèrent Israël tout simplement comme un autre pays étranger de droite aligné sur « leur menace existentielle » : Donald Trump; et ainsi le lobby israélien est en train de perdre son emprise sur la vie juive.

Certaines des révélations de Weisman dans la pièce, frappantes pour un lectorat de journal nourri habituellement par la propagande sioniste, sont les suivantes:

L e mouvement pour le boycott, le désinvestissement et la sanction d’Israël (BDS) se renforce sur les campus américains et de nouvelles voix voient le jour au sein du parti démocrate, tels les représentants Ilhan Omar du Minnesota et Rashida Tlaib du Michigan, prêts à prendre la parole ouvertement sur les droits et l’autonomie des Palestiniens, là où d’autres législateurs ont refusé de le faire.

Et

La solution des deux États ressemble de plus en plus à une blague cruelle. Les rabbins et les dirigeants laïcs juifs américains leur conseillent (aux Juifs) de faire preuve de vigilance à l’égard de toute autre solution, comme l’octroi aux Palestiniens de tous les droits dans un Israël plus grand, car ces solutions dilueraient ou détruiraient l’identité d’Israël en tant qu’État juif.

Donc: l’égalité des droits pourrait être une solution! Beaucoup de commentaires sur l’article sont critiques envers Israël, et beaucoup viennent de Juifs.

Weisman dit même un mot sur les conditions palestiniennes (!) et déclare avec précision que les jeunes Juifs considèrent Israël comme un tyran.

Les Juifs américains plus âgés, plus conscients de l’holocauste et liés à l’histoire vivante de l’État juif, sont généralement disposés à regarder au-delà des actions du gouvernement israélien qui défient leurs valeurs. Ou ils embrassent ces actions. Les jeunes Juifs américains ne se souviennent généralement pas d’Israël en tant que David contre les Goliaths régionaux. Ils y voient un tyran, armé et indifférent, 45 ans après la guerre de Yom Kippour, le dernier conflit qui a menacé l’existence d’Israël.

Il raconte l’appel lancé par le rabbin Daniel Zemel aux Juifs américains pour qu’ils agissent contre le nationalisme et le racisme en Israël avant qu’il ne soit trop tard. Mais les Juifs américains ne s’en soucient pas, dit Weisman. Tout le monde n’est pas sioniste!

Le sionisme a divisé le judaïsme américain pendant une grande partie du 19ème siècle et de la première moitié du 20ème siècle. Ces divisions ont persisté dans les premières décennies de l’État juif, ne s’effaçant qu’avec le triomphe de la guerre arabo-israélienne de 1967 et le danger de la guerre de Yom Kippour.

Maintenant, beaucoup de Juifs américains, en particulier de jeunes Juifs américains, diraient qu’Israël s’avère être son propre problème. Nous avons les nôtres, disent-ils.

Il y a environ 6,5 millions de Juifs en Israël. Il y a environ 5,7 millions de Juifs aux États-Unis. De plus en plus, ils voient le monde de manière totalement différente.

Le Grand Schisme est sur nous.

Le rapport de Weisman est repris par l’Union pour le judaïsme réformé, dont la lettre annuelle au Congrès n’a presque rien à dire sur Israël. Réfugiés, soins de santé, suppression des électeurs, droits des personnes LGBTQ, musulmans Rohingya, les droits des femmes sont les bonnes questions des libéraux, et il n’y a qu’une phrase sur « la sécurité d’un État juif en Israël » et la solution à deux États. Les réformistes savent que les jeunes Juifs ne sont pas férus de sionisme.

L’article de Weisman est particulièrement remarquable en tant que partenaire de la récente publication de Michelle Goldberg selon laquelle l’antisionisme n’est pas de l’antisémitisme. Il existe un bloc non sioniste dans le New York Times, très pro-israélien, qui remet enfin sa tête au-dessus des tranchées. L’antisionisme est finalement mentionné par la presse traditionnelle.

Adapté de : https://mondoweiss.net/2019/01/article-abandoning-solution/?utm_source=Mondoweiss+List&utm_campaign=7d79d0ef54-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b86bace129-7d79d0ef54-398526217&mc_cid=7d79d0ef54&mc_eid=db022c7307

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

Fermer le menu