Une lettre de Gaza à Justin Trudeau

Monsieur le premier ministre, pourquoi soutenez-vous l’attaque brutale d’Israël contre Gaza?

11 juin 2018

Monsieur le premier ministre,

Nous espérons que vous et le peuple canadien vous portez bien.

Nous avons suivi avec grand intérêt votre carrière politique depuis votre entrée en fonction en 2015. Nous avons constaté comment votre engagement en faveur de la liberté et de la diversité se reflétait dans la composition de votre gouvernement. Nous avons également suivi avec enthousiasme bon nombre de vos activités, notamment celles qui reflètent votre humanité, votre ouverture, votre soutien aux droits civils et à la lutte contre le racisme.

Nous vous avons vu dialoguer avec différentes communautés – avec des Arabes, des Hindous, des Juifs, des Musulmans et d’autres – pendant leurs fêtes religieuses. Nous avons également profondément apprécié l’aide généreuse du Canada envers le peuple palestinien, en particulier les réfugiés palestiniens, par le biais d’institutions telles que l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA).

Cependant, c’est avec peine et tristesse que nous avons découvert que le Canada avait voté contre une résolution de l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale de la Santé visant à dépêcher une équipe d’enquêteurs à Gaza et en Cisjordanie pour documenter les « conditions sanitaires dans les territoires palestiniens occupés ».

Notre déception s’est encore accrue lorsque nous avons vu plusieurs de vos tweets personnels dans lesquels vous souteniez les offensives d’Israël à Gaza.

Vous n’êtes peut-être pas au courant des circonstances tragiques dans lesquelles la population de Gaza a été prise au piège. Déjà en 2003, Baruch Kimmerling, professeur distingué à l’Université hébraïque, avait qualifié Gaza de « plus grand camp de concentration ayant jamais existé ».

En 2006, un blocus brutal a été imposé à Gaza après que le peuple palestinien a porté au pouvoir le Hamas lors d’élections décrit par l’ancien président américain Jimmy Carter comme étant         « complètement honnêtes, parfaitement justes ».

Les organisations humanitaires et de défense des droits de l’homme s’entendent pour dire que le blocus imposé par Israël constitue une forme de punition collective et constitue donc une violation flagrante du droit international.

« Je vois ce processus extraordinairement inhumain et injuste étrangler progressivement deux millions de civils à Gaza qui ne constituent vraiment une menace pour personne»,  a observé l’an dernier le coordinateur humanitaire de l’ONU pour Gaza, Robert Piper. Le chef des droits de la personne des Nations unies, Zeid Ra’ad al-Hussein, lui a fait écho récemment. Il a déploré le fait que les Gazaouis soient « mis en cage dans un bidonville toxique de la naissance jusqu’à la   mort ».

Saviez-vous, Monsieur Trudeau, que 95% de l’eau à Gaza est impropre à la consommation humaine et que 97% de l’eau de mer est polluée? Saviez-vous que les habitants de Gaza ne reçoivent que quatre heures d’électricité par jour? Saviez-vous que 50% des médicaments essentiels ne sont pas disponibles et que la plupart de nos patients nécessitant des soins médicaux urgents ne sont pas autorisés à quitter Gaza? Saviez-vous que 70% de notre population sont des réfugiés et que la moitié sont des enfants?

Le 30 mars, nous avons lancé la Grande Marche du Retour dans le cadre de notre lutte pacifique pour la liberté, une vie décente et le droit de récupérer notre terre. Israël a tué plus de 120 Palestiniens et blessé plus de 14 000 (beaucoup d’entre eux en permanence) dans le cadre de ce que Amnesty International a appelé une « agression meurtrière».

Et cette violence meurtrière et injustifiée s’est déchaînée même si les manifestants étaient essentiellement non-violents et ne représentaient « aucune menace imminente » pour les tireurs d’élite israéliens, comme l’ont observé des organisations de défense des droits de la personne.

La population de Gaza applaudit à votre déclaration courageuse dans laquelle vous déclarez que « le Canada déplore et est profondément préoccupée par la violence dans la bande de Gaza qui a coûté la vie de nombreuses personnes et fait de nombreux blessés. Nous sommes consternés par le cas de Dr. Tarek Loubani, un citoyen canadien, qui fait partie des blessés avec tant de personnes non armées, y compris des civils, des membres des médias, des premiers intervenants et des enfants ».

Nous, Palestiniens, n’oublierons jamais ce médecin canadien qui a risqué sa vie pour sauver des vies palestiniennes à Gaza.

Monsieur le premier ministre, nous sommes un peuple qui aime la vie, la stabilité et la prospérité. Nous ne désirons ni la mort ni la guerre. Nous ne nous attaquons à personne. Nous ne violons les frontières de personne. Au contraire, nous frappons aux portes d’une prison géante, réclamant notre liberté et une vie décente.

Monsieur le premier ministre, nous espérons  que votre amour pour la liberté, la justice, l’égalité et la décence vous incitera  à reconsidérer certaines de vos déclarations dures et à adopter une position conforme aux valeurs que vous défendez.

Au nom des deux millions de Palestiniens vivant à Gaza, je voudrais vous inviter à nous rendre visite et à voir de vos propres yeux les conditions désastreuses dans lesquelles nous vivons après 12 ans de siège israélien. Nous sommes également confiants que vous emporterez avec vous les souvenirs chaleureux de notre gentil et aimable peuple.

Meilleures salutations,

Basem Naim

Basem Naim est le président du Conseil des relations internationales à Gaza et ancien ministre palestinien de la Santé.

Adapté de : https://www.aljazeera.com/indepth/opinion/letter-gaza-justin-trudeau-180611120919056.html

Voir aussi: «The discreet sham of Justin Trudeau». (https://www.aljazeera.com/indepth/opinion/discreet-sham-justin-trudeau-181204113121488.html)

«The Real Face of Justin Trudeau». ( https://socialistproject.ca/2018/12/the-real-face-of-justin-trudeau/)

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

Fermer le menu