« Que cesse l’occupation » no. 1097


La radiotélévision d’État allemande licencie des employés palestiniens et arabes après une « enquête erronée sur l’antisémitisme »

La chaîne publique allemande Deutsche Welle (DW) a suspendu cinq de ses employés, tous d’origine palestinienne et arabe, après des accusations d’ «antisémitisme», mais des critiques ont accusé la chaîne de parti pris anti-arabe dans le traitement de l’affaire, a rapporté The New Arab.

Cette décision faisait suite à la publication d’un article dans la presse allemande, affirmant qu’un certain nombre de journalistes de DW avaient partagé des commentaires «antisémites» sur leurs comptes personnels sur les réseaux sociaux.

Cependant, certains des journalistes concernés ont nié l’accusation et attaqué la chaîne pour avoir fait taire les critiques valables d’Israël.

DW a annoncé lundi que son enquête avait révélé que « les commentaires de cinq employés de DW constituaient clairement de l’antisémitisme, de la négation de l’Holocauste ou du relativisme de l’Holocauste, ainsi que des déclarations niant le droit d’Israël à exister », affirmant que la suspension de ces cinq employés était « justifiée ».

L’article mentionnait également une journaliste palestinienne, Maram Salem, également suspendue de DW.

Salem a déclaré à The New Arab qu’il «n’y a pas de lignes claires à DW pour définir l’antisémitisme». « On pourrait être accusé d’antisémitisme pour n’importe quoi. C’est flou et élastique», a-t-elle ajouté.

Salem a noté que « lors de l’enquête externe, j’ai été confrontée à des questions exclusivement sur mon origine palestinienne. J’ai été interrogée sur ma famille, mon éducation en tant que Palestinienne et mes opinions sur la question palestinienne. Certaines questions étaient si inappropriées que j’ai été surprise qu’ils les aient réellement posées ».

Salem a déclaré qu’elle porterait son histoire devant les tribunaux allemands, «non pas pour récupérer mon travail, mais pour défendre les voix palestiniennes, d’autant plus qu’il semble y avoir une nouvelle vague de suspensions contre des journalistes arabes et palestiniens à DW».

Le New Arab a contacté le porte-parole de DW, Christoph Jumpelt, qui a refusé de commenter les affirmations de Maram Salem. Il a cependant affirmé que DW adopte une définition claire de « l’antisémitisme », qui est celle de l’International Holocaust Remembrance Alliance – IHRA.

Mercredi, l’Euro-Med Human Rights Monitor a critiqué les résultats de l’enquête et les résultats de DW, les qualifiant de «partiaux, imparfaits et dangereux».

Adapté de: https://www.palestinechronicle.com/german-state-broadcaster-fires-palestinian-arab-employees-after-flawed-antisemitism-probe/

Voir: https://liguedesdroits.ca/non-a-la-definition-controversee-de-lihra-sur-lantisemitisme/

https://www.aa.com.tr/en/europe/fired-journalist-slams-germany-s-dw-for-censoring-free-speech/2498704

https://twitter.com/hashtag/savepalestine?src=hashtag_click

https://twitter.com/cornerspaeti/status/1393683126631768067?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1393683126631768067%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.palestinechronicle.com%2Fgerman-state-broadcaster-fires-palestinian-arab-employees-after-flawed-antisemitism-probe%2F

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

PAJUMONTREAL.ORG/FR

,