L’article ci-dessous, écrit par Philp Weiss, met en évidence l’hypocrisie des soi-disant sionistes «libéraux». Voici une suggestion: partout dans l’article où vous lisez des phrases tels «submergé par les naissances palestiniennes», «comparant les taux de fécondité juifs et palestiniens», «une minorité palestinienne substantielle mettant en danger la majorité juive», «une entité qui ne peut pas nous menacer démographiquement», remplacez «Blancs» pour «juifs» et «non blancs» pour «Palestiniens», et ce que les sionistes libéraux représentent vraiment derrière le masque de leurs soi-disant attitudes «libérales» vous sautera aux yeux.

Bruce Katz

PAJU

Les Palestiniens, une « menace démographique » pour Israël

Par Philip Weiss

L’argument « démographique » menant à la solution de deux États, Israël et Palestine, exprime la crainte que les juifs ne deviennent une minorité en Israël, et ainsi que le «peuple juif» ne perde la revendication de sa souveraineté.

C’est explicitement un argument racial selon lequel les juifs sont submergés par les nombreuses naissances palestiniennes très difficile à avancer dans les forums américains traditionnels. Le savant Ian Lustick a récemment avoué sa honte d’avoir avancé cet argument comme justification  d’une solution à deux États. C’était un « accord avec le diable », a déclaré Lustick. « Ma mère n’approuverait pas ».

Eh bien, voici deux grandes organisations sionistes américaines qui se considèrent éclairées mais qui ont récemment avancé ce même argument inconvenant.

D’abord, Israel Policy Forum a publié un rapport en février 2020 sur les résultats possibles du conflit signé par de prétendus libéraux américains  préfacé par l’ambassadeur d’Obama, Dan Shapiro. Shira Efron et Evan Gottesman qui l’ont écrit, disent qu’il est « important » de considérer les effets produits si les Palestiniens devenaient une majorité sur la terre entre le fleuve et la mer, et en Israël lui-même, et ont offert des observations quant aux taux de «fertilité» juifs et palestiniens comme si c’était une façon acceptable de voir les choses.

Ces libéraux avertissent que même une minorité substantielle de Palestiniens en Israël  « mettrait en danger » le pays.

La question de savoir si et quand les Palestiniens deviendront majoritaires est une question importante, mais la capacité d’Israël à conserver ses pouvoirs en tant qu’État juif et démocratique serait compromise même si les Palestiniens ne constituaient qu’une minorité substantielle. Les propositions d’annexer une partie ou la totalité de la Cisjordanie pourraient ajouter 2,6 millions de Palestiniens à la population d’Israël. S’ils deviennent des citoyens égaux, ils disposeront d’un immense pouvoir politique, constituant près de 40% de la population et changeant le caractère juif d’Israël.

Puis récemment, le American Jewish Committee (Comité juif américain) a accueilli David Horovitz du Times of Israel , un magazine en ligne, dans lequel il a expliqué que lui et Benjamin Netanyahu soutiennent un État palestinien s’il n’a pas de pouvoirs réels qui pourraient menacer Israël. Et devinez quoi, la menace n’est pas seulement militaire mais « démographique ».

« Une solution viable à deux États, une solution sûre à deux États, une solution à deux États qui ne menace pas les intérêts démographiques et de sécurité d’Israël – je pense que cela devrait être un objectif pour nous… »

Je pense que Netanyahu dirait que la problématique d’une solution à deux États est la rigidité de la notion d’État, et il dirait: Si un État pour les Palestiniens est une entité qui ne peut pas nous menacer militairement ou démographiquement, vous me trouverez prêt à être partenaire de ce projet avec les Palestiniens. Mais il ajouterait la mise en garde, que les définitions internationalement acceptées, dirait-il, sont telles que, non, on ne peut pas dans un futur prévisible être partenaire des Palestiniens pour la création d’un État sur cette base. »

Horovitz dira peut-être que la partition doit être faite de manière à ce qu’Israël se retrouve avec autant de Juifs et aussi peu de Palestiniens que possibles. Il parle probablement du retour des réfugiés palestiniens dont le nombre devrait être limité afin qu’ils ne submergent pas les Juifs israéliens numériquement.

Son argument fait écho aux dirigeants juifs d’Israël qui recherchent depuis longtemps une majorité juive « forte », et qui ont recouru au nettoyage ethnique pour y parvenir. Et au fait, les Palestiniens sont déjà égaux ou plus nombreux que les Juifs si vous incluez les territoires occupés, environ 6,5 millions chacun.

Il est étonnant que ces arguments soient considérés comme casher. Mais les partisans d’Israël les font régulièrement, dans les cercles libéraux américains! Je n’oublierai jamais le discours d’Ali Abunimah disant que la plus grande menace pour le sionisme ce sont… les bébés palestiniens. Eh bien, les sionistes le confirment.

Adapté de: https://mondoweiss.net/2020/04/palestinians-are-a-demographic-threat-to-israel-say-leading-advocates/

Distribué par PAJU (Palestiniens et juifs unis)

PAJUMONTREAL.ORG/FR