« Que cesse l’occupation » No. 1031

Israël ne sera plus jamais un enjeu bipartite  parce que les juifs sont divisés

Par Philip Weiss

Les prières du lobby israélien sont tournées aujourd’hui vers un seul espoir. Qu’avec la fin des politiques extrémistes pro-Israël et pro-Netanyahu de Trump, nous reviendrons à une période de « normalité » dans laquelle les deux partis politiques soutiennent volontiers la « solution de deux États » et l’aide sans fond à Israël alors même qu’elle en avale davantage de territoires. Israël cessera d’être un « football politique », comme l’implore le groupe sioniste libéral J Street. « Pour Kamala, Israël n’est pas un football politique », a promis Douglas Emhoff, le mari juif de Kamala Harris, à la majorité démocratique pour Israël.

Ou comme le dit l’AIPAC: « Quels que soient les autres problèmes qui nous divisent, l’Amérique est aux côtés d’Israël. » (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1031

« Que cesse l’occupation » No. 1030

L’IHRA*  frappe à nouveau

* IHRA : Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a adopté la définition de travail de l’antisémitisme de l’IHRA qui met les juifs en danger en les impliquant dans l’attaque israélienne contre les droits de la personne.

Par DAVID KATTENBURG  

Sous couvert de lutte contre l’antisémitisme, le premier ministre du gouvernement conservateur de l’Ontario, Doug Ford, vient de renforcer mon exposition à ce genre de racisme le plus vulgaire.

Le 27 octobre dernier, par Order in Council (OIC 1450/2020), la province la plus populeuse du Canada a adopté la définition de travail de l’antisémitisme de l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA-WDA), supprimant ainsi la Combating Antisemitism Act (projet de loi C-168) du Feuilleton, me privant de la possibilité de témoigner contre elle, comme je l’avais demandé . (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1030

« Que cesse l’occupation » No. 1029

Quelle surprise – Même un fier scion libéral sioniste peut être raciste

Par Gideon Levy

Contrairement à la plupart des Israéliens ou peut-être à tous les Israéliens, à ma grande honte, je n’avais jamais entendu parler du législateur Michal Cotler-Wunsh. J’ai appris qu’elle est une experte en droit international et qu’elle était chargée de recherche à l’Institute for Counter-Terrorism, membre du conseil d’administration de l’organisation de réconciliation nationale Tzav Pius. Active dans l’ONG Manhigut Acheret, elle s’est présentée à la Knesset sur le ticket Kahol Lavan, a changé de Telem au Parti de la résilience d’Israël – qui est apparemment la branche sud de Kahol Lavan ou le bras politique de Derech Eretz, c’est difficile à dire.

Son beau-père est le professeur Irwin Cotler, ancien ministre de la Justice du Canada et juriste libéral réputé, qui est considéré comme un grand défenseur des droits de la personne malgré son ferme soutien au sionisme. Le professeur Cotler est un militant contre le racisme et contre les crimes de guerre mais n’a jamais vu de lien entre cela et son soutien à Israël. Ni le père ni sa belle-fille ne voient apparemment de contradiction entre les droits de la personne et l’occupation, ou entre le racisme et le sionisme, entre l’apartheid et Israël. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1029

« Que cesse l’occupation » No. 1028

Israël se voit reprocher de recruter en sol canadien pour son armée

Par Marie Vastel

Correspondante parlementaire

Un groupe de citoyens somme Ottawa d’intervenir pour faire cesser ce qu’il allègue être du recrutement illégal de soldats au Canada pour le compte de l’armée israélienne. Dans une lettre adressée au ministre de la Justice, David Lametti, et dont Le Devoir a obtenu copie, cette centaine de signataires accuse le consulat d’Israël à Toronto d’agir en tant que « facilitateur de ce recrutement » et réclame que ses employés soient poursuivis par la justice canadienne.

Des professeurs d’université, des auteurs, des représentants syndicaux, des citoyens et des militants pour les droits des Palestiniens plaident qu’en lançant des invitations à rencontrer des représentants des Forces de défense israéliennes (FDI), le consulat d’Israël à Toronto mène du recrutement pour le compte de l’armée du pays. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1028