• Post author:
  • Post category:Articles

Communiqué de presse

11 juin 2020

Plus d’un millier de lettres individuelles1000 lettres ont été envoyées aux 193 ambassadeurs et ambassadrices de l’ONU les exhortant à ne pas voter pour la candidature du Canada au Conseil de sécurité en raison de son bilan anti-palestinien. Cette action a mis à mal les efforts désespérés du Canada pour y obtenir un siège.

Les 1000 lettres, en provenance du monde entier, ont plutôt invité les ambassadeurs et ambassadrices à voter pour l’Irlande et la Norvège au lieu du Canada pour les deux sièges disponibles au Conseil de sécurité. Le millier de personnes impliquées dans cette action soulignent à quel point le Canada s’est isolé à plusieurs reprises de l’opinion publique mondiale concernant les droits individuels et collectifs des Palestiniens et des Palestiniennes.

Il semble que cette avalanche de lettres a fini par soulever l’inquiétude du gouvernement canadien. En effet, Just Peace Advocates a appris qu’hier, en réponse à cette initiative citoyenne, l’ambassadeur du Canada aux Nations unies, M. Marc-André Blanchard, a fait parvenir une lettre privée une lettre aux missions permanentes et aux observateurs et observatrices des Nations unies pour tenter d’expliquer la façon dont le Canada pourrait soutenir la Palestine.

Aujourd’hui même, 11 juin, le Révérend Père Robert Assaly a immédiatement répondu à M. Blanchard lequel, avec une mauvaise foi évidente, accusait les signataires de la lettre que celle-ci contenait des inexactitudes importantes. M. Assaly a répliqué que réponse à M. Blanchard, (…) « Pourtant, dans sa lettre de deux pages, M. Blanchard n’a identifié aucune inexactitude. Nous considérons cela comme une affirmation supplémentaire de l’exactitude de nos propos basés sur des faits soigneusement étudiés ». Et à l’argument invoqué par M. Blanchard à l’effet que cette année, le Canada a voté « oui » à une résolution favorable aux Palestiniens et Palestiniennes», le Père Assaly a rétorqué que (…) c’était «un de plus que zéro. En fait, sous la gouverne du Premier ministre Trudeau, le Canada n’a voté « oui » sur aucune autre résolution de ce type, alors qu’il a voté contre 67 fois ». alors qu’il a voté contre 67. » Le message du Père Assaly a été envoyé à tous les ambassadeurs et ambassadrices.

Par ailleurs, avant la publication du millier de lettres individuelles, plus de 100 organisations de la société civile une lettre et des dizaines de personnalités avaient également appuyé l’initiative de Just Peace Advocates. ontsigné la lettre Plusieurs médias en ont fait état : Middle East Monitor, New Arab News Mondoweiss, Electronic Intifada, Presse Canadienne, Hill Times, Le Devoir et d’autres. Une députée de Québec solidaire à l’Assemblée nationale du Québec, Ruba Ghazal, d’origine palestinienne, a non seulement donné son appui mais a produit une vidéo expliquant les raisons de son opposition à la candidature du Canada au Conseil de sécurité.

Un récent débat a été organisé par la Fédération mondiale des associations pour les Nations Unies (FMANU) sur l’élection pour les deux sièges (non permanents) du Conseil de sécurité au sein du groupe d’États d’Europe occidentale et autres, et pour lesquels le Canada, l’Irlande et la Norvège ont déposé leur candidature. À cette occasion, la question des droits des Palestiniens et des Palestiniennes a été soulevée à maintes reprises. Le représentant de l’Arabie saoudite aux Nations unies a critiqué ouvertement le bilan anti-palestinien des votes du Canada à l’Assemblée générale de l’ONU. Cette critique a obligé le représentant canadien, M. Marc Blanchard, à devoir s’expliquer dans une longue lettre à caractère défensif.

Selon Karen Rodman de Just Peace Advocates. « Le gouvernement Trudeau espère que les ambassadrices et ambassadeurs des Nations unies vont oublier ou choisiront d’ignorer le triste bilan du Canada le sombre bilan palestinien du Canada en matière de droits des Palestiniens et Palestiniennes, au moment de voter. Notre campagne vise à ce que cela n’arrive pas ! Et, ajoute-t-elle, (…) compte-tenu de la réponse de M. Blanchard à la FMANU et de la lettre privée envoyée aux ambassadeurs et ambassadrices, il semble bien que M. Blanchard soit quelque peu déstabilisé. »

Avant le vote du 17 juin, Just Peace Advocates espère inciter davantage de personnes à envoyer des lettres à tous les ambassadeurs des Nations Unies.

Autre signe de l’impact de ces actions, le groupe de pression israélien B’nai B’rith a indirectement répondu à la campagne en publiant un communiqué ce communiqué demandant au gouvernement canadien de suspendre le financement d’ONG palestiniennes et d’organismes des Nations Unies, dont le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) …

Information :

Lorraine Guay (514) 278-1167

Bruce Katz (514) 582-1642