Notre bulletin « Que cesse l’occupation » est publié hebdomadairement.

« Que cesse l’occupation » No. 1009

Cela pourrait vous intéresser de savoir que de nombreuses forces de police aux États-Unis (et au Canada) participent à des séances de formation spéciales en Israël. En effet, les forces de police à Minnesota, dont quatre membres étaient impliqués dans le meurtre de George Floyd, ont reçu une formation en Israël. (Voir le lien vers le reportage LES FLICS QUI ONT TUÉ GEORGE FLOYD AVAIENT REÇU UNE FORMATION EN ISRAËL qui suit l’article ci-dessous.)

Aux États-Unis, des organisations pro-israéliennes financent souvent des échanges entre la police américaine et leurs homologues israéliens. Il en va de même pour des organisations similaires au Canada vis-à-vis des forces policières canadiennes. Ce sont des partenaires de la violence et du racisme systémique.

BLACK LIVES MATTER! PALESTINIAN LIVES MATTER! À BAS LE RACISME! À BAS L’APARTHEID!

« Échange mortel »: la police raciste américaine a des racines en Israël

Par Miko Peled

Au cours de sessions de formation en Israël, des délégations de la police américaine rencontrent les forces militaires, la police et les services de renseignement israéliens ont enseigné ce qu’Israël appelle le contre-terrorisme, mais il ne s’agit en fait que de « raffiner les méthodes de profilage racial ». (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1009

« Que cesse l’occupation » No. 1008

Cet excellent article de l’éminent journaliste israélien Gideon Levy (Haaretz) est une référence sans équivoque au racisme institutionnalisé qui caractérise à la fois les sociétés américaine et israélienne. Son article établit un parallèle clair entre la brutalité policière et la racialisation des Afro-Américains aux États-Unis et celle du ciblage meurtrier et vicieux des Palestiniens par la police israélienne. Ces derniers ont un penchant pour le meurtre de sang-froid des Palestiniens handicapés mentaux, comme l’explique Gideon Levy.

Le courage de M. Levy est louable, tout comme le courage de Haaretz d’avoir permis à la vérité de cette réalité austère et sombre de voir le jour. C’est plus que ce qui peut être dit pour nos propres médias «traditionnels»  en Amérique du Nord (et la classe politique qu’ils servent) où la vérité de l’apartheid israélien et la brutalité et la déshumanisation qui l’accompagnent ne peuvent pas être exprimées, où toute tentative de rendre ce qui s’avère les critiques légitimes et nécessaires contre le nettoyage ethnique d’Israël de la population palestinienne, se heurtent au chantage de l’antisémitisme. En 1997, Nelson Mandela a déclaré: «Nous savons trop bien que notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens». Libérez le peuple palestinien!

« Être noir en Amérique ne devrait pas être une sentence de mort ».  Et le fait d’être palestinien?

Avez-vous vu les policiers américains? Avez-vous vu comment ils ont étouffé George Floyd à mort à Minneapolis? Avez-vous vu l’officier Derek Chauvin agenouillé sur son cou, le clouant au sol, Floyd suppliant pour sa vie jusqu’à sa mort cinq minutes plus tard? Quelles forces de police racistes ils ont en Amérique, quelle brutalité. Maintenant, Minneapolis brûle après qu’un citoyen noir a été exécuté à cause de la couleur de peau. Le maire s’est excusé, les quatre officiers impliqués ont été licenciés, Chauvin a été inculpé. L’Amérique est un endroit cruel pour les Noirs et sa police est raciste. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1008

« Que cesse l’occupation » No. 1007

Hausse de détention d’enfants palestiniens pendant la pandémie

À la fin mars, il y avait 194 enfants palestiniens emprisonnés par Israël, soit une augmentation de 6 % par rapport à janvier dernier, rapporte le « Defense for Children International Palestine » (DCI).

Soixante pour cent d’entre eux sont en détention provisoire, une mesure incroyable étant donné les risques de contagion qu’ils encourent, souligne l’association qui appelle, tout comme les agences de l’ONU, à la libération de tous les enfants palestiniens emprisonnés par Israël. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1007

« Que cesse l’occupation » No. 1006

Facebook affirme qu’une entreprise de logiciels espions israéliens a mené une vaste opération de piratage aux États-Unis

Un procès qui révèle l’étendue des opérations de la société israélienne de logiciels espions, aux États-Unis

En 2019, près de 1400 utilisateurs de WhatsApp ont été piratés ciblant un certain nombre de défenseurs des droits humains et de journalistes. L’attaque aurait été l’œuvre du NSO Group, une société israélienne de logiciels espions.

En octobre dernier, Facebook (qui possède WhatsApp) a poursuivi NSO pour violation, affirmant que la société n’était pas en mesure de briser le cryptage de Facebook, mais avait infecté les téléphones de nombreux utilisateurs. NSO a nié ces affirmations. « Le seul but de NSO est de fournir cette technologie aux services de renseignements et aux organismes chargés de l’application de la loi, autorisés par le gouvernement pour les aider à lutter contre le terrorisme et les crimes graves », a déclaré la société dans un communiqué à l’époque. « Notre technologie n’est pas conçue ni autorisée pour une utilisation contre des militants des droits humains et des journalistes. Nous considérons toute utilisation de nos produits autre que celle de prévention de délits graves et du terrorisme comme une utilisation erronnée, contractuellement interdite. Nous prenons des mesures si nous détectons une telle utilisation ».  NSO a tenté de faire classer l’affaire, faisant valoir qu’un tribunal californien n’était pas compétent en la matière, ses clients n’étant pas basés aux États-Unis. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1006