Notre bulletin « Que cesse l’occupation » est publié hebdomadairement.

« Que cesse l’occupation » no. 1103

Le Rapporteur spécial des Nations Unies dit dans un nouveau rapport qu’Israël commet un apartheid « impitoyable »

« Sous les yeux grands ouverts de la communauté internationale, Israël a imposé sur la Palestine une réalité d’apartheid dans un monde post-apartheid », écrit dans un nouveau rapport Michael Lynk, Rapporteur spécial sur la situation des droits humains [dans le Territoire palestinien occupé]

PAR YUMNA PATEL  LE 24 MARS 2022

Michael Lynk, Rapporteur spécial aux Nations Unis sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, est le dernier expert des droits humains en date à déclarer qu’Israël est un État d’apartheid.

Dans un rapport de 19 pages remis mardi au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH), Lynk a écrit que la situation dans le Territoire palestinien occupé (TPO) avait évolué au-delà d’une occupation et d’une annexion et équivalait maintenant à un crime d’apartheid. « Le système politique du pouvoir bien établi dans le territoire palestinien occupé, qui munit un groupe racial-national-ethnique de droits, d’avantages et de privilèges substantiels tout en contraignant intentionnellement un autre groupe à vivre entre des murs, des checkpoints et sous un régime militaire permanent — satisfait aux normes de preuve en vigueur pour l’existence d’un apartheid », dit le rapport. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1103

« Que cesse l’occupation » no. 1102

Liban : Torture dans une prison soutenue par Israël révélée

Le Shin Bet a publié des documents sur l’installation notoire de Khiam avant la procédure judiciaire qui devrait avoir lieu début avril

Par Edna Mohamed

23 mars 2022

Des documents récemment déclassifiés publiés par l’agence de sécurité israélienne Shin Bet montrent l’étendue de la torture endurée par les prisonniers pendant leur séjour dans le tristement célèbre centre de détention de Khiam, dans le sud du Liban.

Le Shin Bet a autorisé la publication des documents avant la première procédure judiciaire, qui devrait avoir lieu début avril.

Un certain nombre de militants des droits de la personne avaient soumis une requête à la Haute Cour de justice par l’intermédiaire de l’avocat israélien des droits de la personne, Eitay Mack pour ordonner au Shin Bet de déclassifier les documents. Les documents, disent les militants, enregistrent « la torture et les châtiments cruels et inhumains » dans la prison.

Cependant, une partie substantielle des documents est restée censurée, ce qui signifie que de grandes sections ne pouvaient pas être lues. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1102

« Que cesse l’occupation » no. 1101

L’Autorité palestinienne prise entre les États-Unis et la Russie sur l’Ukraine

PAR RAMZY BAROUD  

L’AP a refusé de condamner la Russie après son invasion de l’Ukraine malgré les pressions de l’administration Biden. L’une des raisons à cela est que rejoindre le chœur occidental anti-Russie isolerait davantage une Palestine déjà isolée.

Un nouveau jeu géopolitique mondial est en train de se former, et le Moyen-Orient, comme c’est souvent le cas, en sera directement une incidence en termes d’éventuelles nouvelles alliances et des paradigmes de pouvoir qui en résultent. S’il est trop tôt pour apprécier pleinement l’impact de la guerre russo-ukrainienne en cours sur la région, il est évident que certains pays sont placés dans des positions relativement confortables en termes de puissance économique, d’emplacement stratégique et d’influence politique. D’autres, en particulier les acteurs non étatiques, comme les Palestiniens, se trouvent dans une position peu enviable. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1101

« Que cesse l’occupation » no. 1100

Nous sommes palestiniens et nous refusons de quitter notre terre natale

Par Salah Hamouri

En 2011, j’ai été libéré d’une prison israélienne dans le cadre d’un échange de prisonniers qui a vu la libération de plus de 1 027 Palestiniens du régime colonial israélien d’emprisonnement. Ayant été emprisonné pendant neuf ans depuis l’âge de dix-neuf ans, j’étais maintenant ravi de reprendre le cours de ma vie, étudier, avoir une famille, rattraper les années que les autorités d’occupation m’avaient volées. Je ne me doutais guère que ma libération n’était que le début d’une épreuve dans laquelle j’allais devenir un terrain d’expérience pour les attaques grandissantes et incessantes d’Israël sur les Palestiniens.

Après ma libération, je suis allé en France, pays natal de ma mère, pour rencontrer ceux qui avaient sans relâche fait campagne pour ma libération. En France, mon emprisonnement était devenu une sorte de cause célèbre à Gauche, et j’ai rencontré quantité de personnalités publiques et de politiques qui s’étaient exprimées en mon nom. C’est là aussi que j’ai rencontré Elsa Lefort, la femme que j’allais épouser et qui allait devenir la mère de mes deux enfants. À mon retour en Palestine, j’ai changé l’orientation de mes études de la sociologie vers le droit, espérant devenir un avocat et défendre ceux qui, comme moi, étaient retenus en prison par l’occupation israélienne. J’ai commencé à voir comment, malgré le poids écrasant du régime colonial brutal d’Israël, je pouvais me forger une vie dans ma ville natale d’al-Quds (Jérusalem). (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1100