Bulletin hebdomadaire QUE CESSE L’OCCUPATION

Que cesse l’occupation » no. 1060

Palestine : une pétition pour demander la démission de Mahmoud Abbas

par Hala Kodmani

le 3 juin 2021 à 18h33

Des personnalités politiques, culturelles et académiques de l’intérieur et de l’extérieur des Territoires palestiniens ont lancé une pétition en ligne pour faire part de sa colère envers le président de l’Autorité palestinienne. Elle regroupe déjà plus de 2 000 signatures.

Sans pouvoir le traduire en acte politique comme viennent de le faire les Israéliens, les Palestiniens expriment de leur côté leur ras-le-bol envers leur leader, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. En des termes impitoyables, une pétition en ligne déjà signée par plus de 2 000 personnes appelle à « démettre Mahmoud Abbas de la direction de l’OLP, du Fatah et bien sûr de l’Autorité palestinienne ». (suite…)

Continuer la lectureQue cesse l’occupation » no. 1060

Que cesse l’occupation » no. 1059

Pour de nombreux peuples autochtones, les souvenirs d’Oka stimulent la solidarité avec les Palestiniens

Drew Hayden Taylor

Imaginez qu’une petite parcelle de terre, jugée importante, soit engloutie par un conflit entre deux côtés opposés porteur de croyances et des cultures différentes. Tous deux sont certains que cette parcelle de terrain leur appartient spécifiquement ou devrait leur appartenir spécifiquement. Et ils sont prêts à se battre pour cela.

L’un est un groupe de personnes petit en nombre, déterminé, sous-représenté, mal armé, défendant ce qu’ils pensent être leur, prêt à mourir pour cette terre (mais espérons que non). Leur adversaire est une nation beaucoup plus grande, bien armée avec des méthodes de violence de pointe, s’en prenant à ceux qu’ils croient être des terroristes alors qu’ils n’ont pas le soutien du public. (suite…)

Continuer la lectureQue cesse l’occupation » no. 1059

Que cesse l’occupation » no. 1058

La voie pour la paix en Israël-Palestine passe par la décolonisation

17 février 2021  Mark Muhannad Ayyash

Seule la formation d’un seul État décolonisé sur tout le territoire de la Palestine historique peut mettre fin aux ambitions coloniales d’Israël.

Le 26 janvier, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a posté sur son compte Twitter une vidéo électorale du Likoud dans laquelle une carte de l’ensemble du territoire de la Palestine historique apparaît sous les mots « un seul État ».

Ce n’était pas la première fois qu’un éminent homme politique israélien exprimait publiquement son attachement à la vision du Grand Israël – un État-nation juif souverain sur toutes les terres situées entre le Jourdain et la mer Méditerranée, y compris les territoires palestiniens. En fait, de telles déclarations sont si courantes dans les campagnes électorales israéliennes que le tweet de Netanyahou n’a guère suscité de discussion sérieuse sur la scène internationale.

Mais les observateurs internationaux n’ont pas gardé le silence sur la dernière ode de Netanyahou au « Grand Israël », simplement parce qu’ils l’ont considérée comme une fanfaronnade électorale destinée à pousser les votes vers le Likoud. Ils ont ignoré le tweet parce qu’ils savent depuis longtemps qu’Israël veut étendre sa souveraineté sur l’ensemble du territoire. (suite…)

Continuer la lectureQue cesse l’occupation » no. 1058

Que cesse l’occupation » no. 1057

Soutien au peuple palestinien de la Marche Mondiale de Femmes, région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

A Jérusalem, Lod et Gaza, l’entité sioniste fasciste commet aujourd’hui de nouveaux crimes et massacres. Cette entité sioniste arme les colons sionistes pour poursuivre le nettoyage ethnique de la Palestine, commencé dès 1920 par plusieurs milices sionistes.

Depuis l’invasion illégale et l’annexion de Jérusalem par l’entité sioniste en 1967, des actes condamnés par toutes les instances internationales, le peuple palestinien, propriétaire de la terre, a résisté au déplacement et à la déportation de familles. Des centaines de familles palestiniennes à Jérusalem, en particulier dans les quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan, ont été témoins de la destruction de leurs maisons par l’armée coloniale ou de la menace d’expulsion. Le 7 mai, les soldats coloniaux israéliens ont envahi le quartier de Sheikh Jarrah, l’ont bouclé, ont expulsé ses habitants et l’ont remis à des légions du colons qui organisent des attaques contre les habitants.

Dans un même temps, l’armée israélienne et les fascistes juifs fanatiques représentés au parlement israélien entre autres par Netanyahu et le parti fasciste Lahava, multiplient les attaquent contre les hommes et les femmes palestiniennes de la ville. Des gangs sionistes armées crient « Mort aux Arabes », empêchant l’entrée dans la vieille ville de Jérusalem et les lieux saints pendant le Ramadan, et appelant au meurtre des Palestinien.ne.s. (suite…)

Continuer la lectureQue cesse l’occupation » no. 1057