Bulletin hebdomadaire QUE CESSE L’OCCUPATION

« Que cesse l’occupation » No. 1006

Facebook affirme qu’une entreprise de logiciels espions israéliens a mené une vaste opération de piratage aux États-Unis

Un procès qui révèle l’étendue des opérations de la société israélienne de logiciels espions, aux États-Unis

En 2019, près de 1400 utilisateurs de WhatsApp ont été piratés ciblant un certain nombre de défenseurs des droits humains et de journalistes. L’attaque aurait été l’œuvre du NSO Group, une société israélienne de logiciels espions.

En octobre dernier, Facebook (qui possède WhatsApp) a poursuivi NSO pour violation, affirmant que la société n’était pas en mesure de briser le cryptage de Facebook, mais avait infecté les téléphones de nombreux utilisateurs. NSO a nié ces affirmations. « Le seul but de NSO est de fournir cette technologie aux services de renseignements et aux organismes chargés de l’application de la loi, autorisés par le gouvernement pour les aider à lutter contre le terrorisme et les crimes graves », a déclaré la société dans un communiqué à l’époque. « Notre technologie n’est pas conçue ni autorisée pour une utilisation contre des militants des droits humains et des journalistes. Nous considérons toute utilisation de nos produits autre que celle de prévention de délits graves et du terrorisme comme une utilisation erronnée, contractuellement interdite. Nous prenons des mesures si nous détectons une telle utilisation ».  NSO a tenté de faire classer l’affaire, faisant valoir qu’un tribunal californien n’était pas compétent en la matière, ses clients n’étant pas basés aux États-Unis. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1006

« Que cesse l’occupation » No. 1005

Un envoyé israélien cite Thomas Friedman et Dennis Ross comme porte-paroles d’Israël

Par  Philip Weiss,   29 AVRIL 2020

Nous avons toujours dit que Tom Friedman (chroniqueur du New York Times) et Dennis Ross (ancien négociateur de la Maison Blanche au Moyen-Orient) étaient des propagandistes pour Israël, et bien, un ancien ambassadeur israélien l’a confirmé.

Ido Aharoni, ancien consul général à New York, a participé aujourd’hui à un webinaire (https://www.facebook.com/StreickerCenter/videos/728157181261021/) au Streicker Center du Temple Emanu-El à New York concernant les menaces contre Israël et leur évolution. Les élites ne travaillent pas pour nous de la même manière depuis l’arrivée du smartphone, a-t-il dit, (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1005

« Que cesse l’occupation » No. 1004

L’article ci-dessous, écrit par Philp Weiss, met en évidence l’hypocrisie des soi-disant sionistes «libéraux». Voici une suggestion: partout dans l’article où vous lisez des phrases tels «submergé par les naissances palestiniennes», «comparant les taux de fécondité juifs et palestiniens», «une minorité palestinienne substantielle mettant en danger la majorité juive», «une entité qui ne peut pas nous menacer démographiquement», remplacez «Blancs» pour «juifs» et «non blancs» pour «Palestiniens», et ce que les sionistes libéraux représentent vraiment derrière le masque de leurs soi-disant attitudes «libérales» vous sautera aux yeux.

Bruce Katz

PAJU

Les Palestiniens, une « menace démographique » pour Israël

Par Philip Weiss

L’argument « démographique » menant à la solution de deux États, Israël et Palestine, exprime la crainte que les juifs ne deviennent une minorité en Israël, et ainsi que le «peuple juif» ne perde la revendication de sa souveraineté.

C’est explicitement un argument racial selon lequel les juifs sont submergés par les nombreuses naissances palestiniennes très difficile à avancer dans les forums américains traditionnels. Le savant Ian Lustick a récemment avoué sa honte d’avoir avancé cet argument comme justification  d’une solution à deux États. C’était un « accord avec le diable », a déclaré Lustick. « Ma mère n’approuverait pas ». (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1004

« Que cesse l’occupation » No. 1003

Augmentation du nombre d’enfants palestiniens détenus par Israël durant de la pandémie de la COVID-19

Ramallah, 21 avril 2020 – Le nombre d’enfants palestiniens détenus dans les prisons et les centres de détention israéliens a augmenté depuis janvier malgré la nouvelle pandémie de coronavirus (COVID-19) et les appels généralisés à diminuer le nombre de personnes en détention dans le monde.

Fin mars, 194 enfants palestiniens étaient détenus dans les prisons et centres de détention israéliens, soit une augmentation de 6% par rapport à janvier, selon les données publiées par le service pénitentiaire israélien (IPS). Les données de l’IPS du 31 mars montrent que seulement 28% des enfants palestiniens en détention IPS purgeaient une peine. Selon les données d’IPS, plus de 60% (117 sur 194) des enfants palestiniens détenus étaient en détention provisoire. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1003