« Que cesse l’occupation » No. 1000

  • Post Author:
  • Post Category:Bulletin

PAJU fondé en novembre de 2000 a amorcé dès février 2001 la tenue de vigiles hebdomadaires tous les vendredis sur le modèle de celles organisées le même jour par Les femmes en noir en Israël. Cette séquence amorcée avec l’Alliance juive contre l’occupation s’est tenue devant le consulat israélien à l’intersection du boulevard René Lévesque et de la rue Peel à Montréal. Cette vigile s’est tenue tous les vendredis – hiver, été, printemps et automne – pendant sept ans, date à laquelle Israël a déplacé son consulat de Montréal dans un secteur plus calme, citant notre vigile comme raison à son déménagement.

Par la suite, la vigile a été déplacée en différents points de la ville de Montréal, période durant laquelle PAJU a continué à distribuer (et à transmettre par Internet) un tract hebdomadaire tiré d’un article mettant en évidence les abus infligés aux Palestiniens dus à l’occupation illégale par Israël de terres palestiniennes volées. Cela nous a permis d’expliquer la nature des revendications légitimes des Palestiniens pour la justice et la création d’un état palestinien viable et indépendant. Dès la première vigile, un comité de PAJU a choisi un article particulier de différentes sources internationales, y compris des sources israéliennes tel Haaretz, imprimé et distribué aux passants lors des vigiles, le recto du tract en français, le verso en anglais.

En raison de la pandémie de coronavirus en 2020, PAJU a suspendu sa vigile hebdomadaire du vendredi jusqu’à ce que la situation sanitaire se rétablisse. Cependant, nous continuons de transmettre des nouvelles à notre liste de diffusion. L’article actuel concernant l’émergence des femmes (et du féminisme) dans l’arène politique israélienne est l’article numéro 1 000. En d’autres termes, PAJU envoie par la présente son 1 000ème article hebdomadaire consécutif, une activité militante qui a commencé en février 2001. Nous continuerons à exprimer notre solidarité avec les revendications légitimes du peuple palestinien pour la paix avec justice. METTONS FIN À L’OCCUPATION!

Rencontre avec les femmes de la liste commune (Joint List) de la Knesset

Eetta Prince-Gibson

Les femmes font face à des embûches dans la Knesset récemment élue. Tous les grands partis sont actuellement dirigés par des hommes. Le nombre de femmes à la Knesset est passé de 35 à 30, et les femmes ne représentent que 25% de l’ensemble des membres élus de la Knesset.

Cependant, les femmes figurant sur la Liste commune arabe ont bien fait: sur les 15 membres de la Liste commune, quatre élues sont des femmes, doublant ainsi le nombre de femmes de cette formation à la Knesset précédente.

La Liste commune composée de quatre partis distincts fonctionnant ensemble, a fait élire une représentante de chacune de ces organisations. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1000

« Que cesse l’occupation » No. 999

À un moment où la pandémie de coronavirus fait peser une menace mondiale sur le bien-être de la population humaine de la planète, voici une preuve supplémentaire des politiques inhumaines et déshumanisantes de l’État voyou appelé Israël. Le PAJU salue l’organisation israélienne des droits de l’homme, B’TSELEM comme modèle de défense du principe des droits de la personne pour tous, contrairement à ces judéo-nazis – comme Yeshayahu Leibowitz les a appelés – qui appliquent ces politiques criminelles contre les Palestiniens et les Bédouins.

Il n’y a que 60 respirateurs à Gaza pour une population de 2 millions d’habitants, ce qui représente l’une des populations les plus denses de la planète. Il ne fait aucun doute, compte tenu des effets du blocus illégal et criminel de Gaza par Israël, que le coronavirus s’y propagera comme une traînée de poudre. Gaza a désespérément besoin d’équipements médicaux (tout comme la Cisjordanie occupée). Ceux qui empêchent la livraison de l’équipement médical nécessaire, y compris les respirateurs et les lits, seront également tenus responsables de la mort de Gazaouis en raison de la pandémie. Un rappel à la classe politique: il n’y a pas de prescription pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. Il y aura éventuellement un jugement en vertu de la justice. Mettre fin au blocus de Gaza maintenant! (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 999

« Que cesse l’occupation » No. 998

Netanyahu veut un gouvernement d’urgence pour les juifs uniquement

Afif Abu Much 16 mars 2020

Bien que le coronavirus ne fasse pas de distinction entre juifs et Arabes, le premier ministre Benjamin Netanyahu l’a fait en appelant les dirigeants bleus et blancs à se joindre à lui dans un « gouvernement d’urgence ».

Citant l’épidémie actuelle de coronavirus, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré le 12 mars: «Un gouvernement d’urgence a été établi il y a 53 ans en Israël. J’appelle à la mise en place d’un gouvernement similaire maintenant. Dès ce soir ». Il a ensuite appelé le président du Bleu et Blanc Benny Gantz à se joindre à lui dans cette entreprise. Gantz a tweeté en réponse: « Compte tenu de la situation, nous sommes prêts à discuter de la création d’un large gouvernement national d’urgence, qui comprendrait des représentants de tous les partis à la Chambre. » En d’autres termes, le gouvernement qu’il envisageait devrait inclure la Liste commune arabe. Netanyahu a par la suite clarifié sa position, affirmant: « Les partisans du terrorisme ne peuvent pas faire partie du gouvernement, que ce soit dans des circonstances de routine ou en cas d’urgence ». (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 998

« Que cesse l’occupation » No. 997

Le succès électoral des Palestiniens en Israël ne peut être nié

Daoud Kuttab

12 mars 2020

Les citoyens et citoyennes palestiniens en Israël ont fait une avancée majeure lors des élections du 2 mars, la Liste commune arabe (Joint List) remportant 15 sièges, un précédent à la Knesset, composée de 120 membres. L’alliance se compose de Hadash (Front démocratique pour la paix et l’égalité), dirigé par Ayman Odeh, du Mouvement arabe pour le changement, dirigé par Ahmad Tibi, du Mouvement islamique, dirigé par Abbas Mansour et le nationaliste Balad, dirigé par Mtanes Shehadeh. Les 64,7% des électeurs palestiniens qui se sont rendus aux urnes ont voté presque exclusivement pour la Liste commune, contrecarrant ainsi les espoirs de l’actuel premier ministre israélien intérimaire, Benjamin Netanyahu, de former un gouvernement de coalition majoritaire de 61 membres. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 997