« Que cesse l’occupation » no. 1088

Dans l’une des meilleures universités du Canada, les principaux groupes juifs perdent une bataille contre l’antisémitisme

La décision du groupe de travail de ne pas adopter la définition de l’IHRA est une perte notable pour les organisations juives qui ont travaillé assidûment ces dernières années pour convaincre les universités, les gouvernements et autres institutions de l’accepter.

Par Arno Rosenfeld

Quand l’Université de Toronto a annoncé que l’on  avait accepté toutes les recommandations d’un groupe de travail du campus sur l’antisémitisme, une grande partie de l’establishment juif canadien a réagi avec frustration et colère.

« Ce rapport est plus que décevant »,  a déclaré Michael Mostyn, chef de B’nai Brith Canada, dans un communiqué. Friends of Simon Wiesenthal Center, un groupe basé à Toronto, a déclaré que le rapport montrait « un manque d’engagement et de courage », tandis que StandWithUs Canada a déclaré qu’il utilisait un « cadrage trompeur ». (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1088

« Que cesse l’occupation » no. 1087

En accusant Israël d’« apartheid », l’ancien AG israélien rejoint la liste de ceux que Greenblatt et Deutch jugent antisémites

La liste croissante de ceux qui disent qu’Israël pratique « l’apartheid » dans les territoires occupés et à l’ouest de la Ligne verte est rejointe par Michael Benyair, un ancien procureur général israélien. Mais les défenseurs américains maintiennent un tabou sur ce mot dans le discours américain.

Par PHILIP WEISS  DECEMBER 7, 2021

Alors que les accusations d’apartheid contre Israël se multiplient, les défenseurs d’Israël ont riposté en disant qu’il est antisémite de porter cette accusation. Voici Jonathan Greenblatt le disant en novembre à l’organisation qu’il dirige, l’Anti-Defamation League, dans un discours sur l’antisémitisme :

Ne vous méprenez pas, il y a certainement des choses que le gouvernement israélien a faites et qui méritent d’être réprimandées. Mais critiquer les actions d’un gouvernement est catégoriquement différent que de le juger illégitime en raison d’affirmations extrêmement inexactes selon lesquelles il institue un apartheid ou mène un génocide. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1087

« Que cesse l’occupation » no. 1086

Bethléem espère un miracle de Noël alors qu’une nouvelle variante arrête les visiteurs

Bethléem se prépare pour la saison des fêtes et poursuivra l’éclairage de l’arbre de Noël et d’un marché des fêtes malgré la nouvelle variante COVID-19 et les craintes d’un nouveau verrouillage

Par Aziza Nofal

le 3 décembre 2021

RAMALLAH — Occupé à ranger les antiquités dans sa petite boutique de la place Manger près de l’église de la Nativité, Laith Adnan Sobh a déclaré qu’il espère que cette saison des Fêtes sera différente des Noëls précédents pendant la pandémie.

Au cours des deux dernières années, la pandémie a fait subir un lourd tribut à sa boutique souvenirs, mais cette année, Sobh a commandé plus de sculptures sur bois.

« Je tente ma chance ici. Si la ville devait à nouveau être fermée comme les deux années précédentes, je ferais face à de nouvelles pertes », a-t-il déclaré à Al-Monitor. « Nous ne travaillons que pendant la saison des vacances, et manquer cette saison signifie des pertes colossales pour nous », a déclaré Sobh. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1086

« Que cesse l’occupation » no. 1085

L’Association canadienne des professeures et professeurs d’universités dit non à la censure universitaire sur la Palestine

Voix Juives Indépendantes Canada (VJI) et l’Alliance académique contre l’antisémitisme, le racisme, le colonialisme et la censure au Canada (ARC) applaudissent l’Association canadienne des professeures et professeurs d’universités (ACPPU) pour avoir adopté aujourd’hui une résolution visant à protéger la liberté académique en Israël-Palestine. Cette résolution vise la définition de travail de l’antisémitisme de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA-WDA), qui a fait l’objet de protestations pour avoir assimilé les critiques de l’État d’Israël à de l’antisémitisme. Il a été proposé par l’Association of Academic Staff of the University of Alberta (AASUA) et appuyé par le Syndicat général des professeurs et professeures de l’Université de Montréal (SGPUM). Comme IJV l’a démontré, la définition de l’IHRA a été utilisée des dizaines de fois pour réduire au silence ou censurer des universitaires, des étudiants et des militants des droits humains. (suite…)

Continuer la lecture« Que cesse l’occupation » no. 1085