« Que cesse l’occupation » No. 1029

Quelle surprise – Même un fier scion libéral sioniste peut être raciste

Par Gideon Levy

Contrairement à la plupart des Israéliens ou peut-être à tous les Israéliens, à ma grande honte, je n’avais jamais entendu parler du législateur Michal Cotler-Wunsh. J’ai appris qu’elle est une experte en droit international et qu’elle était chargée de recherche à l’Institute for Counter-Terrorism, membre du conseil d’administration de l’organisation de réconciliation nationale Tzav Pius. Active dans l’ONG Manhigut Acheret, elle s’est présentée à la Knesset sur le ticket Kahol Lavan, a changé de Telem au Parti de la résilience d’Israël – qui est apparemment la branche sud de Kahol Lavan ou le bras politique de Derech Eretz, c’est difficile à dire.

Son beau-père est le professeur Irwin Cotler, ancien ministre de la Justice du Canada et juriste libéral réputé, qui est considéré comme un grand défenseur des droits de la personne malgré son ferme soutien au sionisme. Le professeur Cotler est un militant contre le racisme et contre les crimes de guerre mais n’a jamais vu de lien entre cela et son soutien à Israël. Ni le père ni sa belle-fille ne voient apparemment de contradiction entre les droits de la personne et l’occupation, ou entre le racisme et le sionisme, entre l’apartheid et Israël. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1029

« Que cesse l’occupation » No. 1028

Israël se voit reprocher de recruter en sol canadien pour son armée

Par Marie Vastel

Correspondante parlementaire

Un groupe de citoyens somme Ottawa d’intervenir pour faire cesser ce qu’il allègue être du recrutement illégal de soldats au Canada pour le compte de l’armée israélienne. Dans une lettre adressée au ministre de la Justice, David Lametti, et dont Le Devoir a obtenu copie, cette centaine de signataires accuse le consulat d’Israël à Toronto d’agir en tant que « facilitateur de ce recrutement » et réclame que ses employés soient poursuivis par la justice canadienne.

Des professeurs d’université, des auteurs, des représentants syndicaux, des citoyens et des militants pour les droits des Palestiniens plaident qu’en lançant des invitations à rencontrer des représentants des Forces de défense israéliennes (FDI), le consulat d’Israël à Toronto mène du recrutement pour le compte de l’armée du pays. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1028

« Que cesse l’occupation » No. 1027

« Il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark »

Lettre ouverte à Monsieur Trudeau à propos de la Palestine.

Par DYALA HAMZAH

Plusieurs analystes ont récemment avancé que c’est votre biais en faveur d’Israël qui vous aurait coûté votre siège au conseil de sécurité de l’ONU. C’est vrai qu’en l’espace de cinq ans, vous aurez voté 50 fois « non » à une résolution onusienne en faveur de la Palestine. Sur les 166 « non » votés par le Canada depuis 2000, cela constitue une embarrassante moyenne. Et ni les protestations de Marc-André Blanchard, ni les dénégations de Bob Rae, vos ambassadeurs successifs à l’ONU, n’ont pu atténuer l’écho de votre slogan de campagne, aussi imprudent que fanfaron : « Le Canada est de retour ».

Non. Le Canada n’est pas de retour ni ne pourra l’être aussi longtemps que vous sacrifierez le droit, dans plusieurs de ses déclinaisons, sur l’autel états-unien. Le Canada n’est pas de retour ni ne pourra l’être aussi longtemps que vous vous déroberez à un examen critique de votre allégeance autoritaire à l’égard du sionisme. Autoritaire, au sens où elle n’admet aucune opposition à son sujet dans votre gouvernement. Souffrez d’entendre, loin de la clameur des groupes de pression sionistes, et de voir, sans les œillères de la propagande israélienne, ce qui pourtant crève les yeux et les tympans. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1027

« Que cesse l’occupation » No. 1026

Le trope antisémite des juifs en tant que voleurs. Prononcé par un néonazi ou un suprémaciste blanc deux mois après la fondation d’Israël? Non, il a été présenté par le premier premier ministre d’Israël, David Ben-Gourion, en réponse au pillage généralisé de biens arabes palestiniens pendant la Nakba.

Gideon Levy, l’un des principaux journalistes israéliens et contributeur à Haaretz, a une fois de plus écrit un article qui énonce en termes clairs la vérité gênante du pillage ouvert et aléatoire des maisons et des biens arabes. Dans la foulée de Yom Kippour, le jour juif des expiations, l’article de Levy a un impact dévastateur qui fait disparaître la prétention sioniste d’un Israël innocent et irréprochable à son stade naissant. Il y a là, beaucoup à expier.

C’est certainement l’un des articles les plus importants que le PAJU a inclus dans ses vingt années de nouvelles hebdomadaires datant de février 2001. Qui plus est, ce n’est que dans les médias israéliens que la dure vérité de l’attaque contre les Palestiniens en 1948 pourrait être publiée. Étant donné le parti pris anti-palestinien et entièrement pro-israélien des médias canadiens (et occidentaux en général), l’article de Gideon Levy ne pourrait jamais être publié au Canada. De plus, Gideon Levy ne pourrait pas pratiquer son journalisme au Canada; il serait « limogé » pour avoir insisté trop ardemment pour dire la vérité.

Cliquez d’abord sur le lien ci-dessous soulignant les préjugés des médias canadiens contre les Palestiniens, puis lisez l’article de Gideon Levy.

Uncovering Canadian Media’s Devastating Pro-Israel Bias: 

The bias is enforced at every level of the media, from editorial boards all the way to ownership.

https://readpassage.com/uncovering-canadian-medias-devastating-pro-israel-bias/

Même Ben Gourion pensait que « la plupart des juifs sont des voleurs »

Par Gideon Levy

La citation du titre n’a pas été prononcée par un dirigeant antisémite, un haineux juif ou un néonazi. Les paroles sont celles du fondateur de l’État d’Israël, deux mois après sa création. Le premier ministre David Ben-Gourion était furieux, ou du moins prétendait l’être, lors d’une réunion de son parti politique Mapai, à la lumière de la vague de pillage des biens arabes par les nouveaux Israéliens dans tout l’État naissant. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1026