Que cesse l’occupation » No. 1037

Ô petite ville de Bethléem

Par Francis A. Boyle

le 3 décembre 2010

C’était en décembre 1991 et j’étais conseiller juridique de la délégation palestinienne aux négociations de paix au Moyen-Orient à Washington DC. Les Israéliens bloquaient les négociations, ne négociant même pas de mauvaise foi, et les Américains sous Baker et Ross ne faisaient rien pour lancer les négociations.

Cela durait déjà depuis 3 semaines et Noël approchait rapidement. Ceux d’entre nous de l’équipe palestinienne qui étions chrétiens se demandaient si nous allions pouvoir rentrer à la maison pour Noël – beaucoup de Palestiniens sont chrétiens, les chrétiens d’origine, retournant à Jésus-Christ et aux apôtres eux-mêmes. Je revenais régulièrement avec ma femme et mes deux fils à l’époque – des petits garçons. Ma pauvre et douce épouse devait faire tous les préparatifs de Noël toute seule sans moi. (suite…)

Continuer la lecture Que cesse l’occupation » No. 1037

Que cesse l’occupation » No. 1036

Les occupants du monde s’unissent!

Par Michael Sfard

Occupation. Des milliers de membres de la nation occupée sont des réfugiés dans les pays de la région. L’organisation qui représente les occupés est illégale et nombre de ses militants sont en état d’arrestation. Depuis des décennies, les organisations internationales de défense des droits de la personne signalent que la liberté d’expression des opposants au régime dans le territoire occupé est limitée et que tenter d’obtenir l’indépendance est considéré comme un sabotage.

L’occupant a construit des colonies dans le territoire occupé et y a transféré des centaines de milliers de ses citoyens. Les manifestations contre l’occupation et les colonies et en faveur de l’indépendance rencontrent une opposition disproportionnée, telle l’utilisation de balles en caoutchouc, et leurs organisateurs sont arrêtés. Même les militants des droits de la personne de la nation occupée, qui travaillent au bénéfice des occupés, sont la cible de provocation et de délégitimation. (suite…)

Continuer la lecture Que cesse l’occupation » No. 1036

Que cesse l’occupation » No. 1035

Une réponse à Michael Mostyn et au vote du Canada aux Nations Unies

Par David Kattenberg

En réponse à 17 résolutions « anti-Israël» présentées régulièrement aux Nations Unies à cette période de l’année, le PDG de B’nai Brith Canada déplore que le Canada n’ait voté que contre 16 d’entre elles. Le commentaire de Michael Mostyn dans l’édition du 3 décembre du CJR est à la fois inexact et malhonnête.

Assez solidement pro-Israël, s’il n’y avait eu ce « oui » affirmant le droit des Palestiniens à l’autodétermination. Ce vote était « d’autant plus exaspérant », écrit Mostyn, étant donné l’engagement traditionnel du Canada envers la « cause de la paix ».

Mais Mostyn rejette rapidement l’idée. Israël reconnaît depuis longtemps le droit du peuple palestinien à l’autodétermination, a-t-il dit, et a présenté de nombreuses offres «généreuses». (suite…)

Continuer la lecture Que cesse l’occupation » No. 1035

« Que cesse l’occupation » No. 1034

 La grande marche de retour à Gaza : 234 morts, 17 enquêtes, un acte d’accusation

Orly Noy

Deux ans après que les soldats israéliens aient tué plus de 200 Palestiniens lors de la Grande Marche du Retour à Gaza, les FDI n’ont fait guère plus que blanchir leur propre violence.

Razan a-Najjar est morte il y a environ deux ans et demi, mais je peux encore la voir clairement dans mon esprit. Cette auxiliaire médicale de 21 ans a été tué par balle par des soldats israéliens lors d’une des manifestations de la Grande Marche du Retour à Gaza le 1er juin 2018. Des témoins affirment qu’elle a été abattue alors qu’elle se dirigeait vers la barrière qui sépare Israël de la bande de Gaza pour soigner les blessés, vêtue d’une blouse blanche médicale.

Les photos de la jeune femme souriante ont inondé le monde en ligne, mais se sont vite perdues dans la mer de photos et de noms de ceux qui ont été tués lors des manifestations hebdomadaires, dans ce qui est rapidement devenu un rituel hebdomadaire de mort, de désespoir et de sang. (suite…)

Continuer la lecture « Que cesse l’occupation » No. 1034