Les Ethiopiens ont fermé Tel Aviv pour protester contre les brutalités policières

Amir Alon, Itay Blumenthal|

Le 30 janvier dernier une marche a débuté à Ezrieli Junction, pour se rendre sur l’autoroute Ayalon et s’est terminée sur la place Rabin où des milliers d’Éthiopiens se sont rassemblés pour manifester contre les brutalités policières à Tel-Aviv. De nombreuses rues de Tel-Aviv ont également été bloquées, provoquant d’énormes ralentissements et retards dans toute la ville et dans la région plus vaste du Gush Dan.

Cette manifestation fait suite au meurtre de Yehuda Biadga, 24 ans, tué par la police à Bat Yam, il y a deux semaines alors qu’il brandissait un couteau. Selon des témoins, le jeune homme ne représentait pas un danger direct pour la vie des agents. L’incident fait toujours l’objet d’une enquête. (suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu