PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 903, 1er juin 2018: Le ministre de la Défense israélien justifie la mort de journalistes palestiniens

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 903, 1er juin 2018: Le ministre de la Défense israélien justifie la mort de journalistes palestiniens

Date de publication : 2018-06-01

Le deuxième vendredi des manifestations à Gaza, des snipers israéliens ont tiré sur près de 500 Palestiniens à la frontière de Gaza, en tuant neuf et portant à 31 le nombre de morts pour ces deux vendredis.

Le carnage de ce dernier vendredi comportait l’agression de 6 journalistes, tuant l'un d'entre eux, Murtaja âgé de 30 ans, alors qu’il portait un gilet pare-balles clairement marqué Presse.

Le ministre de la Défense israélien justifie la mort de journalistes palestiniens

Le deuxième vendredi des manifestations à Gaza, des snipers israéliens ont tiré sur près de 500 Palestiniens à la frontière de Gaza, en tuant neuf et portant à 31 le nombre de morts pour ces deux vendredis. Le carnage de ce dernier vendredi comportait l’agression de 6 journalistes, tuant l'un d'entre eux, Murtaja âgé de 30 ans, alors qu’il portait un gilet pare-balles clairement marqué Presse. L'armée israélienne a aussitôt répondu aux reproches : les soldats n'ont pas eu la moindre intention de tirer sur des journalistes. Les circonstances dans lesquelles les journalistes auraient été blessés par des tirs militaires sont inconnues et font l'objet d'une enquête. On note une contradiction évidente puisque le ministre de la Défense Lieberman a déjà promis qu’ il n'y aurait pas d'enquête.

Lieberman continue de contredire le message officiel de l'armée (cité dans Haaretz): Je ne sais pas qui est ou n'est pas un photographe... Nous avons vu des douzaines de cas où des terroristes du Hamas ont utilisé des ambulances, se sont habillés comme les membres du Croissant-Rouge et se sont déguisés en journalistes.

Lieberman est prêt à ne prendre aucun risque pour ne rien avoir à regretter. Les journalistes pourraient peut-être cacher des frondes dans leurs caméras. Alors, ne prenons pas de risque. Lieberman est la personne la plus haute placée dans la chaîne de commandement militaire. La déclaration officielle de l’armée est bien qu’elle n’a pas l’intention de tirer sur les journalistes, mais la réalité sur le terrain telle que présentée par Lieberman est tout autre. Craindre qu’un terroriste n’utilise le couvert de la presse dans une telle situation serait ridicule, si elle n’était pas mortelle.

La criminalité de la politique israélienne qui encourage le tir à vue sous prétexte de défense est décriée ouvertement. Alors qu’Israël n’hésite pas à utiliser des deux côtés de la bouche à al fois, les Palestiniens sont assassinés par des tireurs d’élite israéliens alignés derrière des monticules de terre. Et ces soldats savent interpréter l’ambiguïté des ordres donnés. La déclaration officielle est juste là pour faire croire au politiquement correct. Le ministre de la Défense lui au contraire exprime la politique réelle et promet l’impunité aux tueurs.

Adapté de : http://mondoweiss.net/2018/04/justifies-palestinia-journalists/?mc_cid=9387eeaf Jonathan Ofir on April 9, 2018

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page