PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 877, 1er décembre 2017: Israël a indiqué que les activistes pro BDS ne peuvent plus entrer au pays

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 877, 1er décembre 2017: Israël a indiqué que les activistes pro BDS ne peuvent plus entrer au pays

Date de publication : 2017-12-01

Sept personnalités de gauche, favorables au boycott de l’État hébreu, ne pourront se rendre en Israël pour rendre visite à un prisonnier palestinien. Ils voulaient visiter Marouane Barghouti, prisonnier politique en Israël. Des élus communistes, verts et insoumis ont obtenu une fin de non-recevoir après avoir indiqué vouloir se rendre en Israël pour rencontrer le Palestinien. Clémentine Autain, qui faisait partie de la délégation, a indiqué que les autorités israéliennes lui ont annoncé leur refus d’entrée sur leur territoire. La députée estime que c’est « du jamais vu! »


Israël a indiqué que les activistes pro BDS ne peuvent plus entrer au pays

Sept personnalités de gauche, favorables au boycott de l’État hébreu, ne pourront se rendre en Israël pour rendre visite à un prisonnier palestinien. Ils voulaient visiter Marouane Barghouti, prisonnier politique en Israël. Des élus communistes, verts et insoumis ont obtenu une fin de non-recevoir après avoir indiqué vouloir se rendre en Israël pour rencontrer le Palestinien. Clémentine Autain, qui faisait partie de la délégation, a indiqué que les autorités israéliennes lui ont annoncé leur refus d’entrée sur leur territoire. La députée estime que c’est « du jamais vu! »

Pierre Laurent, Clémentine Autain ou encore Patrick Le Hyaric ne pourront donc pas s’entretenir avec Barghouti, comme c’était prévu, le 18 novembre prochain. Ces élus souhaitaient également prendre des nouvelles de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri, emprisonné dans le cadre d’une détention administrative, une mesure totalement arbitraire. Mais les autorités refusent, même à sa famille, toute visite de Salah Hamouri. Une loi pour pénaliser les personnes pro-boycott est active?

Concernant les politiques interdits de se rendre en Israël, le ministre de la Sécurité publique s’est justifié en affirmant : « Nous n’autoriserons pas l’accès au territoire à ceux qui appellent activement à s’en prendre à Israël, en particulier quand ils demandent à rencontrer et à conforter un meurtrier patenté comme Barghouti, incitant ainsi à soutenir le terrorisme. » Les autorités locales se sont appuyées, pour prendre leur décision, sur des déclarations publiques hostiles à Israël. En 2002, Israël avait déjà expulsé un groupe d’altermondialistes qui avaient formé une « mission civile de protection du peuple palestinien », parmi lesquels José Bové. Bové avait dénoncé « une guerre de purification ethnique dans les territoires palestiniens. »

Pour en savoir plus: https://french.palinfo.com/34585

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page