PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 845, 21 avril 2017: Les Palestiniens disent que la lutte populaire est le chemin vers la libération

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 845, 21 avril 2017: Les Palestiniens disent que la lutte populaire est le chemin vers la libération

Date de publication : 2017-04-21

de Sergio Yahni

Alors que le soutien à la solution des deux États diminue, les Palestiniens des territoires occupés identifient la résistance populaire comme étant l’antidote à l’occupation et à l’expansion des colonies israéliennes. Une étude publiée mardi par le Centre palestinien pour la recherche sur les politiques et les enquêtes (PSR) fournit des indices concernant les espoirs et les craintes actuels des Palestiniens vivant sous occupation israélienne en Cisjordanie et à Gaza. Le rapport du PSR atteste que la population palestinienne identifie les principaux défis auxquels ils sont confrontés en tant que la pauvreté (27 %), l’accès au travail et la colonisation (27 %) et la corruption (24 %).

Les Palestiniens disent que la lutte populaire est le chemin vers la libération

Alors que le soutien à la solution des deux États diminue, les Palestiniens des territoires occupés identifient la résistance populaire comme étant l’antidote à l’occupation et à l’expansion des colonies israéliennes. Une étude publiée mardi par le Centre palestinien pour la recherche sur les politiques et les enquêtes (PSR) fournit des indices concernant les espoirs et les craintes actuels des Palestiniens vivant sous occupation israélienne en Cisjordanie et à Gaza.

Le rapport du PSR atteste que la population palestinienne identifie les principaux défis auxquels ils sont confrontés en tant que la pauvreté (27 %), l’accès au travail et la colonisation (27 %) et la corruption (24 %).

La vie quotidienne des Palestiniens est également marquée par la peur d’être blessé, tué ou de perdre des biens aux mains des agents israéliens, ont déclaré 70 % des Palestiniens interrogés. La société palestinienne approuve en général les mesures de résistance populaire en ce qui concerne à la fois l’établissement d’un État palestinien et la fin de l’entreprise de la colonisation. Le PSR a demandé aux Palestiniens quel est le moyen le plus efficace de construire un État palestinien aux côtés d’Israël : 37 % pensent que la résistance armée est la plus efficace, 24 % pensent que la résistance non violente est la plus efficace et 34 % croient que la négociation est la plus efficace.

Lorsqu’on leur a posé des questions sur les moyens les plus efficaces de répondre à l’expansion des colonies israéliennes, 25 % souhaitent la suspension de la coordination de la sécurité avec Israël; 24 %, de déposer une plainte officielle devant la Cour pénale internationale; 19 %, la reprise de la résistance armée; 19 %, une forte condamnation internationale d’Israël; 14 %, l’organisation des manifestations populaires de résistance non violente. Plus de la moitié des Palestiniens (52 %) croient que l’objectif d’Israël est d’annexer les territoires occupés en 1967.

Le sondage sur l’indice de paix publié en janvier 2017 par le Centre Tami Steinmetz pour la recherche sur la paix (TSCPR) indique que parmi la population israélienne, près de 40 % des gens croient qu’Israël devrait annexer les territoires palestiniens occupés en 1967. En outre, seuls 24 % des Israéliens croient que les Palestiniens devraient être leurs égaux en droit. Les autres estiment que les Palestiniens ne devraient pas avoir le droit de voter ou de jouir des droits civiques.

Pourtant, pour les Palestiniens et les Israéliens, la proposition de deux États en tant que solution politique au conflit israélo-palestinien reste populaire, révèle un autre sondage publié en février 2017 par TSCPR et PSR. La proposition bénéficie du soutien de 50 % des citoyens juifs d’Israël, de 82 % des citoyens palestiniens et de 44 % des Palestiniens occupés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Cependant, le soutien aux deux États a nettement diminué au cours des derniers mois. Il y a six mois, dans un sondage similaire, 59 % des citoyens israéliens et 51 % des Palestiniens vivant sous occupation ont indiqué qu’ils croient que le conflit serait résolu en établissant un État palestinien. Quoi qu’il en soit, la majorité des citoyens d’Israël et des Palestiniens vivant sous occupation ont déclaré dans l’étude de février dernier qu’ils ne croient pas qu’un État palestinien sera établi au cours des cinq prochaines années.

Sergio Yahni est un militant vétéran dans les mouvements antisionistes et le directeur des médias de alternativenews.org.

Adapté de: http://alternativenews.org/index.php/headlines/375-palestine-says-popular-struggle-is-the-path-to-liberation

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page