PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 911, 27 juillet 2018: Promotion d’un génocide contre les Arabes et les non-juifs

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 911, 27 juillet 2018: Promotion d’un génocide contre les Arabes et les non-juifs

Date de publication : 2018-07-27

l y a une semaine, le ministère israélien de l’Éducation a organisé une conférence à Jérusalem pour le secteur de l’éducation religieuse d’État (Ynet reports, Hebrew, English here). Le ministre de l’Education Naftali Bennett était également présent. Le thème était « Parler des valeurs de la famille juive en 2018, d’une éducation saine à la sexualité, de la modestie, du féminisme, des valeurs et du sionisme ».

Sur la scène était un terroriste vieillissant, Moshe Zar, un ancien membre fondateur du mouvement juif-terroriste « Jewish Underground » (dans les années 1980), qui a déclaré ce qui suit : « Je suis connu pour avoir dit : construire une maison, c’est comme si vous aviez éliminé une centaine d’Arabes. Construire une colonie, c’est comme si vous aviez éliminé des dizaines de milliers de goyim “non-juifs” ». C’est la vérité.


Promotion d’un génocide contre les Arabes et les non-juifs

Il y a une semaine, le ministère israélien de l’Éducation a organisé une conférence à Jérusalem pour le secteur de l’éducation religieuse d’État (Ynet reports, Hebrew, English here). Le ministre de l’Education Naftali Bennett était également présent. Le thème était « Parler des valeurs de la famille juive en 2018, d’une éducation saine à la sexualité, de la modestie, du féminisme, des valeurs et du sionisme ».

Sur la scène était un terroriste vieillissant, Moshe Zar, un ancien membre fondateur du mouvement juif-terroriste « Jewish Underground » (dans les années 1980), qui a déclaré ce qui suit : « Je suis connu pour avoir dit : construire une maison, c’est comme si vous aviez éliminé une centaine d’Arabes. Construire une colonie, c’est comme si vous aviez éliminé des dizaines de milliers de goyim “non-juifs” ». C’est la vérité.

Ses paroles ont été applaudies par un nombre considérable de personnes, dont le colon à ses côtés, Yael Shevach, la veuve du rabbin Raziel Shevach, qui a été assassiné en janvier sur une route en Cisjordanie occupée à l’extérieur de la colonie où il vivait. Le journaliste israélien David Sheen a fourni la vidéo avec des sous-titres ( here ).

Le contexte immédiat de la conférence portait sur la colonisation en « Judée, Samarie et Gaza ». Après la projection d’une vidéo, Zar a parlé d’une attaque survenue dans une colonie et a déclaré que la construction des colonies est « notre douce revanche ». « Notre revanche, la vengeance de nous tous, ne sera que dans la colonisation d’Eretz Israël » la terre d’Israël.

Bien sûr, lorsqu’un tel euphémisme génocidaire apparaît dans la presse grand public, vous devez faire un certain contrôle des dommages. Ainsi, le ministère de l’Éducation a publié une déclaration se distanciant des déclarations de Zar: « Le ministère de l’Éducation et le chef de l’éducation religieuse de l’État condamnent de façon décisive les paroles flagrantes de Moshe Zar, qui ont été dites en son nom seul ».

Notez ici certaines choses qui rendent cette déclaration très discutable: premièrement, l’éducation religieuse de l’État est exclusivement juive. La revendication de la promotion d’autres « secteurs » ne concerne pas le secteur de l’éducation religieuse d’État lui-même. Deuxièmement, comment le ministère ne pouvait-il pas connaître l’idéologie de Zar? Il est connu pour cela, il s’en vante littéralement (« Je suis connu pour avoir dit »...). Dans les années 80, il faisait partie d’un « groupe terroriste qui a planté des bombes dans les voitures des maires arabes et a comploté pour détruire le Dôme du Rocher à Jérusalem », selon le NYT (per the NYT ) . . . En 2015, Zar a exprimé quelques regrets pour ses activités terroristes passées et s’est opposé aux attaques terroristes de « prix à payer », mais il est néanmoins resté un ardent défenseur de l’entreprise de colonisation.

Puis Zar a publié sa propre déclaration à Ynet, précisant qu’il avait été simplement « mal compris »: « Bien sûr, je n’ai fait référence qu’aux terroristes arabes qui ont tué mon fils Gilad et le rabbin Raziel Shevach et plusieurs milliers de Juifs. Je vis avec les Arabes en coexistence depuis ma naissance, convaincu que la réciprocité permet de vivre en paix ».

Ceci est hypocrite à plusieurs niveaux. Tout d’abord, Zar ne se réfère pas uniquement aux « terroristes » arabes. Suggérer que cela soit naturellement compris (« bien sûr »), c’est comme suggérer que la catégorie, « les Arabes », équivaut à des terroristes. Deuxièmement, il ne parlait pas simplement des Arabes, il y ajoutait les « goyim » (non-juifs). Cette notion ajoutée, qui semble très calculée et même méticuleusement autocitée, va au-delà du simple supposé contexte de tit-for-tat. C’est très clairement une notion judéocentrée de « judaïsation de la terre » avec des connotations génocidaires.

Et puis il y a bien sûr l’affirmation de Zar que, depuis sa naissance (1938), il vit en « coexistence » avec les « Arabes ». Zar n’était pas seulement un membre de la contre-culture juif, il était aussi membre de l’Unité 101 d’Ariel Sharon qui a commis le fameux massacre de Qibya (Qibya Massacre ) en 1953. Est-ce cela une certaine « coexistence »?

Mais remarquez ce que Zar disait vraiment, même dans l’interprétation conservatrice et édulcorée: la colonisation israélienne de ce que les sionistes considèrent comme « Eretz Israël » est une forme de « douce vengeance » génocidaire bureaucratique. On n’est pas censé le dire trop ouvertement. Les libéraux, et surtout les goyim, pourraient commencer à tout remettre en question.

Adapté de : https://mondoweiss.net/2018/07/conference-promotes-genocide/?utm_source=Mondoweiss+List&utm_campaign=8ee4cfa78c-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_b86bace129-8ee4cfa78c-398594157&mc_cid=8ee4cfa78c&mc_eid=3592db61b2

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page