PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Articles  >
  4. 36 ressources dans cette catégorie

Articles

[36 ressources dans cette catégorie]

Lettre demandant le boycott de produits chez Adonis

MARCHÉ ADONIS 2173, rue Ste-Catherine Ouest, Montréal, QC, CA.

Le 18 juin 2015

Cher M. Naaman Aboud,

Il est venu à notre attention, ainsi qu’à celle de certains membres de notre organisation qui magasinent chez Adonis, que vous vendez actuellement Sabra Hummus, un produit de la société israélienne, Strauss Group qui a « adopté » une brigade élite des forces armées israéliennes.

Le site web de la société se vantait jusqu’à récemment de fournir à la Brigade Golani une variété continue de produits alimentaires pour leurs formations ou missions, et de fournir des paquets de soins personnels pour chaque soldat. Le groupe Strauss a également dit qu’il donne des fonds servant à financer des activités culturelles et éducatives, comme de l’argent poche pour les soldats, de l’équipement sportif et récréatif, des forfaits de soins, et des livres et jeux pour le club des soldats.

Déclaration de PAJU à l’occasion du centième anniversaire du génocide arménien

Montréal, le 5 mai 2015

Notre organisation, Palestiniens et Juifs unis (PAJU), s’associe au peuple arménien et aux personnes et organisations qui commémorent le génocide arménien de 1915, premier grand génocide du XXe siècle.

D’avril 1915 à juillet 1916, deux tiers des Arméniens (un million et demi ou davantage) qui vivaient sur le territoire actuel de la Turquie ont été massacrés par le gouvernement de l’Empire ottoman. Les Arméniens « périssent du fait de déportations, famines et massacres de grande ampleur. Il est planifié et exécuté par le parti au pouvoir à l’époque, le Comité Union et Progrès (CUP), plus connu sous le nom de « Jeunes-Turcs».

Une histoire de BDS victorieux : Naot ferme son magasin de chaussures rue Saint-Denis

Communiqué de presse

Montréal, 2 janvier 2015

En 2010, PAJU (Palestiniens et Juifs unis) lance sa campagne pour faire de la rue Saint-Denis à Montréal une zone libérée de l’apartheid. La campagne a débuté en ciblant les chaussures Beautyfeel (fabriquées en Israël) au magasin de chaussures Le Marcheur, bien que l’objectif ultime de la campagne ait été la boutique Naot, une société transnationale dans laquelle Disney est détenteur majoritaire d’actions par le biais des investissements Shamrock. Leur usine de production est sise dans la colonie illégale de Gush Etzion, près de Hébron.

La décision de commencer un piquetage devant la boutique Le Marcheur montrait que PAJU boycottait un produit israélien et que ce boycott n’avait rien d’antisémite, en dépit des commentaires provenant des cercles en soutien à l’occupation israélienne illégale des territoires palestiniens.

PAJU (Palestiniens et Juifs unis) dénonce l'attaque d'Israël contre la population civile de Gaza

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 11 Juillet 2014

PAJU dénonce vivement la récente attaque d’Israël contre la population palestinienne de Gaza et exige que les Nations Unies œuvrent à un cessez-le-feu immédiat pour éviter de nouvelles effusions de sang. La réponse d’Israël suite à la mort de trois adolescents israéliens a été complètement disproportionnée par rapport à la situation et donne l’impression d’une agression militaire préconçue où la mort de trois adolescents sert de justification pour lancer, une fois de plus, une campagne brutale de punition collective contre la population civile de Gaza qui est soumise à un blocus illégal depuis 2007.

Palestiniens et Juifs Unis (PAJU) rend hommage à Nelson Mandela

Communiqué de presse de PAJU

Montréal, 6 décembre 2013

Palestiniens et Juifs Unis (PAJU) rend hommage à Nelson Mandela, un défenseur des droits de la personne, l'exemple par excellence de la noblesse de l'esprit humain et l'incarnation de la lutte de tous les peuples opprimés pour leur émancipation des chaînes qui les entravent. « Ces innombrables êtres humains, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de notre pays, ont eu la noblesse d'esprit de se tenir debout contre la tyrannie et l'injustice, sans recherche de gain personnel. Ils ont reconnu qu’une blessure contre une personne, en est contre tous et c’est pourquoi il faut lutter ensemble à la défense de la justice et pour le bien commun», a déclaré Mandela en acceptant le prix Nobel en 1993 .

page précédente | page suivante

  1. Retour en haut de page