PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Articles  >
  4. 40 ressources dans cette catégorie

Articles

[40 ressources dans cette catégorie]

L’APARTHEID d’ISRAËL : UN ÉTAT POUR LES JUIFS SEULEMENT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’APARTHEID d’ISRAËL : UN ÉTAT POUR LES JUIFS SEULEMENT

Montréal, le 23 juillet 2018

''« Nous avons fait passer cette loi pour empêcher la moindre velléité ou tentative de transformer l’État d’Israël en une nation de tous ses citoyens. »''

Av Dichter, député israélien du Likoud

Le projet sioniste d’Israël a atteint son aboutissement logique avec la loi adoptée à la Knesset le 19 juillet 2018 qui établit formellement un État juif exclusif en Israël. Dès sa création, le mouvement sioniste prévoyait un État juif construit sur toutes les terres de la Palestine historique, nettoyé de sa population arabe palestinienne indigène. Alors que les Palestiniens d’Israël (environ 20 % de la population israélienne) restent encore en Israël, face à la menace d’un éventuel « transfert », ils sont maintenant pratiquement sans statut. Ce que les observateurs disent d’Israël depuis des années est maintenant officiel : Israël est un état d’apartheid.

Israël est à blâmer pour la violence à la Mosquée Al Aqsa

Communiqué de presse

Montréal, le 25 juillet 2017

La deuxième Intifada palestinienne faisait suite à la provocation d’Ariel Sharon devant la Mosquée Al Aqsa. Encore une fois, la politique du gouvernement Netanyahou visant à apaiser les zélotes juifs d’extrême droite cherchant à reconstruire le temple original, le Temple de Salomon, est à la source de la violence récente. Cela n’exclut pas la possibilité d’une troisième Intifada. Tout le territoire d’Al Aqsa, la Mosquée elle-même et le Dôme du Rocher, est partie intégrante de la Mosquée Al Aqsa, le troisième site le plus saint de l’Islam. Les mesures de sécurité d’Israël, dont l’utilisation de détecteurs de métaux dans une partie de la zone sacrée d’Al Aqsa — ont alimenté les craintes musulmanes selon lesquelles ces mesures de sécurité ne sont qu’un prétexte destiné à fournir à Israël les moyens de diviser Al Aqsa entre les musulmans et les juifs comme première étape pour reprendre entièrement la zone dans le but de reconstruire le premier temple juif.

PAJU appui la motion du Bloc québécois

Communiqué de presse

Montréal, le 30 mai 2017 – PAJU appuie la motion du Bloc québécois qui appelle le Parlement canadien à la reconnaissance de la Palestine comme état indépendant en accord avec le droit international et la politique étrangère officielle du Canada. Cette motion du Bloc soutient sans équivoque le droit du peuple palestinien à s’autodéterminer et à la primauté du droit international. Notons que 136 États membres de l’Organisation des Nations Unies sur 193 États membres reconnaissent l’État palestinien. Le gouvernement canadien se trouve ainsi dans une position minoritaire à l’ONU, votant toujours contre toute résolution favorisant les réclamations légitimes des Palestiniens quant à leurs droits historiques et leur droit à l’autodétermination.

Déclaration sur le profilage israélien à l’endroit d’Omar Barghouti

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 29 mars 2017

Le matin du dimanche 19 mars 2017, les responsables fiscaux israéliens se sont installés dans la maison d’Omar Barghouti, cofondateur du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), mouvement visant la libération du peuple palestinien assiégé, étouffant sous le joug du système raciste d’apartheid d’Israël. Ils ont arrêté et interrogé Omar et son épouse Sara pendant 16 heures ce premier jour. Plusieurs autres jours d’interrogatoire ont suivi.

PALESTINIENS ET JUIFS UNIS (PAJU) DÉNONCE L’ATTAQUE CONTRE LE CENTRE ISLAMIQUE DE QUÉBEC

PAJU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 31 janvier 2017

Palestiniens et Juifs unis (PAJU) dénonce la culture d’islamophobie qui prévaut chez certains élus et médias dont le résultat a été la démonisation des musulmans au Québec et au Canada. Cette « culture » islamophobe, laquelle relève du projet identitaire de la droite politique raciste, qui divise la société dans deux camps : nous et les autres, empoisonne notre société depuis quelques années déjà. Notons le faux débat entourant la charte (Drainville) des valeurs dont le véritable objectif fut de diviser la population en ciblant surtout les musulmans pour fins électorales.

page suivante

  1. Retour en haut de page