PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. 633 ressources dans cette catégorie

Vigile

[633 ressources dans cette catégorie]

Vigile de PAJU, le 19 janvier 2018: Campagne de soutien à Ahed Tamimi!

PAJU participe à la campagne à l'appui d' Ahed Tamimi.

Avec un nouveau dépliant qui parle de Ahed Tamimi et de la lutte de son village, nous allons diffuser au métro McGill vendredi le 19 janvier de 12h00 à 14h00.

Rendez-vous au métro McGill vers le côté ouest à l’extérieur des guichets.

Joignez-nous.

Fred Jones

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 884, 19 janvier 2018: Ahed Tamimi, symbole de la résistance palestinienne!

Une jeune palestinienne de 16 ans Ahed Tamimi est devenue le symbole de la résistance palestinienne.

SIGNEZ la pétition demandant sa libération de la prison militaire en Israël où elle est après depuis arrestation le 19 décembre2017. https://secure.avaaz.org/campaign/fr/free_ahed_mor_fb1.

Les signatures venant de toute la planète atteindront 315000 (estimé) le vendredi 12/01/18

Ahed Tamimi n’est pas devenue un symbole de la résistance palestinienne cet hiver, car elle l’était déjà avant la vidéo où on la voit frapper deux soldats israéliens. Le 19 décembre, les soldats l’ont arrêtée à 4 heures du matin, la sortant de sa chambre aux murs roses couverts de vieux autocollants Bob l’éponge.

Vigile de PAJU: Campagne de soutien pour Ahed Tamimi

PAJU participe à la campagne pour defendre Ahed Tamimi.

Avec un nouveau dépliant qui parle de Ahed Tamimi que nous allons diffuser dans le métro Berri UQAM vendredi le 12 janvier de 12h00 à 14h00.

Rendez-vous à l'extérieur du guichet côté Sainte-Catherine.

Joignez-vous à nous!

Fred Jones

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 883, 12 janvier 2018: Pourquoi Israël craint Ahed Tamimi!

Par Marion Kawas

Le récit d’Ahed Tamimi, qui est récemment devenu le visage des enfants prisonniers palestiniens, a atteint un nouveau creux le premier jour de 2018. Israël a insisté sur le fait qu’ils accuseraient l’adolescente et vu le record de la « justice israélienne », cela veut dire qu’Ahed va presque certainement purger une peine d’emprisonnement. Le destin d’Ahed est le même que celui de tous les jeunes détenus palestiniens, nés dans l’occupation et la tyrannie, ayant vécu une « enfance massacrée ».

L’histoire d’Ahed me rappelle la jeune fille, ayant peut-être 12 ou 13 ans, qui a animé une grande partie du film « Jénine, Jénine » et fait face à la caméra à la fin du film pour nous dire dans les termes les plus froids qu’elle planifie se battre pour son peuple et qu’elle n’oubliera jamais et n’abandonnera jamais. Elle ajoute aussi : « J’ai vu des cadavres, j’ai vu des maisons détruites, j’ai vu des scènes qui ne peuvent être décrites... et maintenant, après qu’ils ont ruiné tous mes rêves et mes espoirs, il ne me reste plus de vie! » Cette séquence du film est restée avec moi depuis que je l’ai vue pour la première fois en 2003.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 882, 5 janvier 2018: Des dizaines de milliers de migrants menacés d’expulsion en Israël

Israël a annoncé mercredi le lancement d’un programme destiné à imposer à près de 40 000 migrants en situation irrégulière de choisir entre leur expulsion ou leur incarcération.

S’exprimant au début d’une réunion de son cabinet, le premier ministre Benjamin Netanyahu s’est félicité de la mise en place de ce projet destiné à « faire partir les migrants entrés illégalement ». Ceux-ci ont jusqu’à la fin mars pour quitter Israël, faute de quoi ils seront emprisonnés pour une durée indéterminée.

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 38 000 personnes sont concernées, en majorité des Érythréens et des Soudanais. Les migrants qui accepteront de partir se verront remettre un billet d’avion et l’équivalent de 4500 $ CA.

page précédente | page suivante

  1. Retour en haut de page