PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 921, 5 octobre 2018: Le Real Madrid rend hommage à l'icône palestinienne Ahed Tamimi et lance une flèche à l’endroit d’Israël

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 921, 5 octobre 2018: Le Real Madrid rend hommage à l'icône palestinienne Ahed Tamimi et lance une flèche à l’endroit d’Israël

Date de publication : 2018-10-05

L'équipe de football espagnole du Real Madrid a rencontré un adversaire inattendu ce samedi: le gouvernement israélien.

Le vainqueur de la Liga et de la Ligue des Champions a accueilli l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi vendredi à peine quelques heures avant son derby madrilène contre l’Atletico Madrid et lui a offert un maillot d’équipe avec son nom et le numéro 9 imprimés au dos.

Cette jeune est célébrée parmi les Palestiniens pour sa défense de la maison familiale assaillie par deux soldats israéliens armés appartenant à l’ensemble de la force d’occupation en Cisjordanie.

Elle a été filmée en train de gifler un des soldats. Les soldats venaient de tirer à la tête un de ses cousins d’une balle de caoutchouc une heure avant l’incident.

Le Real Madrid rend hommage à l'icône palestinienne Ahed Tamimi

Le Real Madrid rend hommage à l'icône palestinienne Ahed Tamimi et lance une flèche à l’endroit d’Israël L'équipe de football espagnole du Real Madrid a rencontré un adversaire inattendu ce samedi: le gouvernement israélien.

Le vainqueur de la Liga et de la Ligue des Champions a accueilli l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi vendredi à peine quelques heures avant son derby madrilène contre l’Atletico Madrid et lui a offert un maillot d’équipe avec son nom et le numéro 9 imprimés au dos.

Cette jeune est célébrée parmi les Palestiniens pour sa défense de la maison familiale assaillie par deux soldats israéliens armés appartenant à l’ensemble de la force d’occupation en Cisjordanie.

Elle a été filmée en train de gifler un des soldats. Les soldats venaient de tirer à la tête un de ses cousins d’une balle de caoutchouc une heure avant l’incident. Israël l'a par la suite arrêtée en décembre dernier, alors qu'elle avait 16 ans, pour incitation à la violence. Elle a passé huit mois dans une prison israélienne avant d'être relâchée suscitant des manifestations joyeuses parmi les Palestiniens de Cisjordanie.

Cette vidéo, qui est devenue virale, a cimenté son héritage en tant qu’icône palestinienne, à la défense de son peuple contre la force militaire qui occupe la terre que les Palestiniens veulent faire reconnaître comme étant leur État souverain.

La décision d’accueillir l’héroïne palestinienne de 17 ans à Madrid a provoqué la colère des ministres israéliens qui ont rapidement dénoncé le club acceptant quelqu'un qui encourage la haine de l’occupation israélienne.

« Quel dommage, le Réal Madrid accepte une terroriste qui incite à la haine et à la violence, quel lien y a-t-il entre ça et les valeurs du football? » a déclaré le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon sur Twitter. Plusieurs autres ministres israéliens ont tweeté des déclarations similaires sur les médias sociaux dans le but de faire reculer le Réal Madrid de l’accueillir au club.

Mais le club ne semblait pas affecté de ces dires. Il n'a pas commenté les remarques israéliennes et n'a pas rmodifié sa décision de remettre à l'adolescente palestinienne un maillot de football personnalisé.

Ahed Tamimi s’est rendue au stade Santiago Bernabeu où elle a rencontré l’ancien attaquant du Réal, Emilio Butragenio, qui est maintenant entraîneur principal du club. Son père Bassem l'a accompagnée lors de ce voyage en Europe, qui s'est déroulé en France puis en Espagne. Elle a aussi pris part à une série d’événements politiques pendant son séjour dans le pays, notamment en parlant de son séjour dans une prison israélienne.

Les services de sécurité israéliens ont déclaré au début du mois de septembre qu’ils tentaient de stopper les déplacements de Mme Tamimi et de son père pour ce voyage de 20 jours en Europe. On ne sait toujours pas comment ils ont quitté la Cisjordanie et se sont rendus en Europe.

Adapté de: https://www.thenational.ae/world/mena/real-madrid-honours-palestinian-icon-ahed-tamimi-in-slight-to-israel-1.775513

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page