PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 915, 24 août 2018: Kushner aurait travaillé à retirer le statut de réfugié aux deux millions de Palestiniens de Jordanie

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 915, 24 août 2018: Kushner aurait travaillé à retirer le statut de réfugié aux deux millions de Palestiniens de Jordanie

Date de publication : 2018-08-24

Jared Kushner, conseiller principal et beau-fils du président américain Donald Trump, aurait exercé des pressions sur la Jordanie pour qu’elle retire le statut de réfugié de plus à deux millions de Palestiniens enregistrés vivant dans le pays.

Selon un article paru dans le magazine américain Foreign Policy, Kushner a évoqué la question avec des responsables jordaniens dans la région lors de sa visite en juin.

Hasan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, a déclaré que cette démarche faisait partie d’un effort plus vaste de la part de l’administration américaine afin de rendre l’UNRWA, l’agence d’aide des Nations Unies fournissant des secours aux Palestiniens, non nécessaire et de l’amener à cesser ses activités en Jordanie et dans d’autres pays du Moyen-Orient.

Kushner aurait travaillé à retirer le statut de réfugié aux deux millions de Palestiniens de Jordanie

Jared Kushner, conseiller principal et beau-fils du président américain Donald Trump, aurait exercé des pressions sur la Jordanie pour qu’elle retire le statut de réfugié de plus à deux millions de Palestiniens enregistrés vivant dans le pays.

Selon un article paru dans le magazine américain Foreign Policy, Kushner a évoqué la question avec des responsables jordaniens dans la région lors de sa visite en juin.

Hasan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine, a déclaré que cette démarche faisait partie d’un effort plus vaste de la part de l’administration américaine afin de rendre l’UNRWA, l’agence d’aide des Nations Unies fournissant des secours aux Palestiniens, non nécessaire et de l’amener à cesser ses activités en Jordanie et dans d’autres pays du Moyen-Orient.

« Kushner a déclaré que la relocalisation doit avoir lieu dans les pays d’accueil et que ces gouvernements peuvent faire le travail que faisait l’UNRWA », a déclaré Ashrawi.

Le négociateur en chef des Palestiniens, Saeb Erekat, a déclaré à la presse après la visite de Kushner en Jordanie en juin que la délégation de ce dernier était prête à arrêter le financement de l’UNRWA et à rediriger la somme allouée à l’agence en Jordanie et dans d’autres pays qui accueillent ces réfugiés.

Les courriels rédigés par Kushner et obtenus par Foreign Policy soulignent la consternation évidente de Kushner à l’égard de l’agence des Nations Unies et les tentatives discrètes de mettre un terme au travail de l’UNRWA.

« Il est important de déployer des efforts honnêtes et sincères pour perturber l’UNRWA », a déclaré l’économiste Jason Greenblatt, envoyé spécial de Trump au Moyen-Orient, dans un courriel datant du 11 janvier 2018. « Cette agence qui perpétue un statu quo, est corrompue, inefficace et ne contribue pas à la paix », a déclaré Kushner à propos de l’UNRWA.

D’autres expressions similaires auraient été répétées lors de différents échanges entre le gendre du président et d’autres responsables américains.

Kushner, qui s’est attaqué à un plan de paix que Washington devrait présenter prochainement à Israël et aux Palestiniens, a tenté de perturber le travail de l’agence des Nations Unies dans le cadre d’une orientation plus importante, selon les autorités américaines et palestiniennes, qui veut éliminer complètement la question des réfugiés palestiniens de la table des négociations.

Le Congrès examine actuellement au moins deux projets de loi différents sur cette question. « Notre objectif ne peut pas être de garder les choses stables, ni comme elles le sont. Parfois, on doit risquer de casser des pots de manière stratégique pour y parvenir », a déclaré Kushner dans un courriel adressé à Greenblatt.

L’administration américaine a aidé à financer l’UNRWA depuis sa création en 1949 pour fournir une aide aux Palestiniens déplacés de leurs foyers après la création de l’État d’Israël. L’agence est considérée comme un acteur important dans la région, principalement parce qu’elle fournit de la nourriture et d’autres services essentiels aux réfugiés palestiniens depuis des décennies.

Mais alors que les administrations précédentes considéraient l’agence comme un contributeur important dans la région, des nouveaux courriels révèlent que l’équipe actuelle de la Maison-Blanche pourrait être disposée à faire pencher la balance en faveur d’Israël en modifiant les termes définissant le droit de retour des réfugiés palestiniens et en diminuant l’importance de l’UNRWA ainsi que la portée de ses activités.

Adapté de: https://www.haaretz.com/middle-east-news/report-kushner-worked-to-strip-status-of-palestinian-refugees-1.6341143?utm_campaign=newsletter-diplomacy-and-defense&utm_medium=email&utm_source=smartfocus&utm_content=https%3A%2F%2Fwww.haaretz.com%2Fmiddle-east-news%2Freport-kushner-worked-to-strip-status-of-palestinian-refugees-1.6341143

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page