PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 878, 8 décembre 2017:

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 878, 8 décembre 2017:

Date de publication : 2017-12-08

Des Palestiniens célèbrent l’accord de réconciliation entre le mouvement islamiste de Gaza, le Hamas et l’autorité palestinienne du Fatah conclue le 12 octobre 2017. Les Égyptiens ont parrainé les négociations. Le transfert de pouvoir se fera le 1er décembre prochain.

L’Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue pour préfigurer un État palestinien indépendant, devra assumer toutes les responsabilités dans la bande de Gaza, selon le communiqué. Les deux camps se donnent jusqu’à cette date pour régler tous les différends, ajoute le texte. Une nouvelle réunion est prévue au Caire le 21 novembre. Les détails de l’accord n’ont pas été divulgués dans les déclarations faites aux journalistes.

L’Autorité palestinienne devra assumer toutes les responsabilités à Gaza

Des Palestiniens célèbrent l’accord de réconciliation entre le mouvement islamiste de Gaza, le Hamas et l’autorité palestinienne du Fatah conclue le 12 octobre 2017. Les Égyptiens ont parrainé les négociations. Le transfert de pouvoir se fera le 1er décembre prochain.

L’Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue pour préfigurer un État palestinien indépendant, devra assumer toutes les responsabilités dans la bande de Gaza, selon le communiqué. Les deux camps se donnent jusqu’à cette date pour régler tous les différends, ajoute le texte. Une nouvelle réunion est prévue au Caire le 21 novembre. Les détails de l’accord n’ont pas été divulgués dans les déclarations faites aux journalistes.

Dans ce qui serait une manifestation spectaculaire de ce rapprochement, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas devrait se rendre prochainement à Gaza, a déclaré Zakaria al-Agha, chef du parti Fatah de M. Abbas. Autre pas en avant de cette réconciliation : 3 000 policiers de l’Autorité palestinienne vont être déployés dans la bande de Gaza et aux frontières avec Israël et l’Égypte, a dit à l’AFP, sous couvert de l’anonymat, un haut responsable impliqué dans les tractations. Par ailleurs M. Abbas devrait lever, très bientôt, les mesures financières prises en 2017 pour forcer le Hamas à la conciliation, a dit M. al-Agha. La visite de M. Abbas dans la bande de Gaza serait la première depuis 2007.

Dorénavant, un Palestinien quittant Gaza pour Israël ou pour la Cisjordanie ne sera pas soumis à un interrogatoire des services de renseignements du Hamas. Un Palestinien pénétrant à Gaza ne serait pas soumis aux taxes d’importation exorbitantes et autres frais imposés par le Hamas. Les parties doivent aussi régler le sort de dizaines de milliers de fonctionnaires recrutés depuis 2007 par le Hamas. Il ne suffit pas de simplement dire que ces actions ont fait partie d’une réconciliation. L’engagement du Hamas envers la réconciliation nationale n’est jamais allé aussi loin dans le passé.

Adapté de http://www.45enord.ca/2017/10/le-fatah-et-le-hamas-palestiniens-ont-digne-un-accord-de-reconciliation-au-caire/

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page