PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 876, 24 novembre 2017: Il y a 50 ans, les forces israéliennes ont attaqué et tué trente-quatre marins américains sur l’USS Liberty

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 876, 24 novembre 2017: Il y a 50 ans, les forces israéliennes ont attaqué et tué trente-quatre marins américains sur l’USS Liberty

Date de publication : 2017-11-24

Le passage suivant est tiré de : Gregory Harms avec Todd M. Ferry. The Palestine-Israel Conflict. Deuxième édition. Londres, Pluto Press, 2008, page 111.

« Les Israéliens craignaient que les États-Unis n’essaient d’empêcher une attaque contre la Syrie. L’Amérique était centrée sur la guerre au Vietnam, tout en étant consciente de l’implication potentielle des Soviétiques au Moyen-Orient à cause de cette guerre, et une attaque israélienne contre la Syrie était trop controversée pour les intérêts américains.

Il y a 50 ans, les forces israéliennes ont attaqué et tué trente-quatre marins américains sur l’USS Liberty

Le passage suivant est tiré de : Gregory Harms avec Todd M. Ferry. The Palestine-Israel Conflict. Deuxième édition. Londres, Pluto Press, 2008, page 111.

« Les Israéliens craignaient que les États-Unis n’essaient d’empêcher une attaque contre la Syrie. L’Amérique était centrée sur la guerre au Vietnam, tout en étant consciente de l’implication potentielle des Soviétiques au Moyen-Orient à cause de cette guerre, et une attaque israélienne contre la Syrie était trop controversée pour les intérêts américains.

Pendant cette période, un navire du renseignement américain, l’USS Liberty, était stationné dans la Méditerranée au large des côtes du Sinaï, surveillant les communications de ce conflit. Le 8 juin (jour quatre), des avions non identifiés, identifiés plus tard comme étant israéliens, ont lancé des roquettes et mitraillé le navire, pour ensuite laisser tomber des bombes au napalm et détruire des canots de sauvetage, même après leur déploiement. Peu après l’attaque aérienne, des torpilleurs israéliens ont attaqué la coque du navire. Le Liberty n’a pas coulé en dépit de tout cela, bien qu’en deux heures le navire ait été complètement dévasté. Trente-quatre membres de son équipage ont été tués et plus de cent autres, blessés. Israël a présenté ses excuses, affirmant qu’il s’agissait d’une erreur d’identité. L’administration Johnson a accepté les excuses d’Israël, gardant l’histoire hors de controverses au pays.

À la suite de l’attaque sur le Liberty, la surveillance américaine des plans israéliens en Syrie, qui avait accepté le cessez-le-feu de l’ONU, n’était plus un problème. Le même jour, Israël a amorcé la phase aérienne et d’artillerie de son attaque. Le lendemain (9 juin, jour 5), Israël a engagé une invasion complète de la Syrie en violation d’un autre cessez-le-feu de l’ONU auquel il avait souscrit ».

DISTRIBUÉ PAR PAJU (PALESTINIENS ET JUIFS UNIS)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page