PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 840, 17 mars 2017: Amos Grvitz, un défenseur des Bédouins que l’État d'Israël voue à leur disparition

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 840, 17 mars 2017: Amos Grvitz, un défenseur des Bédouins que l’État d'Israël voue à leur disparition

Date de publication : 2017-03-17

Amos Grvitz est un éminent membre d’ « Israeli Jews of Conscience » qui ne peut vivre à l’ombre de la guerre larvée contre les vrais indigènes de Palestine, les Bédouins. Il est devenu l’un de leurs ardents défenseurs. Sa mission est de dire à ses compatriotes israéliens et du monde ce qui arrive aux citoyens les plus vulnérables d’Israël, les Bédouins, un peuple qui voit ses terres volées. Il parle sans ménagement avec des internationalistes et son slogan est : Ne dites pas que nous ne savions pas


Amos Grvitz, un défenseur des Bédouins que l’État d'Israël voue à leur disparition

En ce matin du 19 février 2017, des membres de l'administration civile et de la police sont arrivés à la communauté de Khan al-Ahmar, située près de la colonie de Maale Adumim. Ils ont épinglé sur les portes des habitations, de l’école et des lieux communautaires pas moins de 39 ordonnances de cessation d'emploi (un préambule précédant les ordres de démolition). L'école, construite en 2009, accueille des enfants d'autres communautés. Khan al-Ahmar est situé dans une zone réservée à l’expansion de la colonie.

Amos Grvitz est un éminent membre d’ « Israeli Jews of Conscience » qui ne peut vivre à l’ombre de la guerre larvée contre les vrais indigènes de Palestine, les Bédouins. Il est devenu l’un de leurs ardents défenseurs. Sa mission est de dire à ses compatriotes israéliens et du monde ce qui arrive aux citoyens les plus vulnérables d’Israël, les Bédouins, un peuple qui voit ses terres volées. Il parle sans ménagement avec des internationalistes et son slogan est :

Ne dites pas que nous ne savions pas

En 2016, les autorités israéliennes ont démoli 12 logements dans la communauté, faisant de 60 personnes des sans-abri, dont 35 mineurs. Le mercredi 8 avril 2015, des policiers et des soldats israéliens ont escorté des employés de l’Administration civile israélienne à Khan al-Ahmar. Ils ont démantelé 11 panneaux solaires dont la plupart avaient été donnés et installés par l’ONG palestinienne « Future for Palestine ».

Ce sont là des agissements de la seule démocratie au Moyen-Orient! Avec l’électricité, on peut manger frais quand un frigidaire marche, on peut appeler un avocat avec son ordinateur et son téléphone. Cela dépasse l’imagination qu’un état puissant qui devrait aider les opprimés aille si loin pour se débarrasser de bergers qui perdent leurs pâturages. C’est un exemple choquant de mépris des devoirs d’une puissance occupante (Règlements de La Haye 1907 et Quatrième convention de Genève).

Adapté de : https://theologyinthevineyard.wordpress.com/2015/04/12/amos-gvirtz-defender-of-the-bedouins et de Btselem, février 2017

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page