PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. « QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 839, 10 mars 2017: En quittant, Obama libère pour la Palestine des fonds humanitaires retenus par le Congrès

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 839, 10 mars 2017: En quittant, Obama libère pour la Palestine des fonds humanitaires retenus par le Congrès

Date de publication : 2017-03-10

WASHINGTON (AP) Extraits Des fonctionnaires disent que l'administration Obama, avant de laisser la place à son successeur, a défié l'opposition républicaine et a tranquillement libéré 221 millions de dollars à l'Autorité palestinienne que les membres républicains du Congrès avaient bloquée précédemment. Un fonctionnaire du Département d'État et plusieurs auxiliaires du congrès ont déclaré que l'administration sortante avait officiellement informé le Congrès qu'elle dépenserait l'argent avant de partir. L’ancien secrétaire du Département d'État, John Kerry, avait informé certains législateurs de ce transfert peu de temps avant qu'il ne quitte son poste. Une notification écrite datée du 20 janvier avait été envoyée au Congrès quelques heures avant que Trump ait pris le serment d'office.

En quittant, Obama libère pour la Palestine des fonds humanitaires retenus par le Congrès

WASHINGTON (AP) Extraits Des fonctionnaires disent que l'administration Obama, avant de laisser la place à son successeur, a défié l'opposition républicaine et a tranquillement libéré 221 millions de dollars à l'Autorité palestinienne que les membres républicains du Congrès avaient bloquée précédemment.

Un fonctionnaire du Département d'État et plusieurs auxiliaires du congrès ont déclaré que l'administration sortante avait officiellement informé le Congrès qu'elle dépenserait l'argent avant de partir. L’ancien secrétaire du Département d'État, John Kerry, avait informé certains législateurs de ce transfert peu de temps avant qu'il ne quitte son poste. Une notification écrite datée du 20 janvier avait été envoyée au Congrès quelques heures avant que Trump ait pris le serment d'office.

En plus des 221 millions de dollars versés aux Palestiniens, l'administration Obama a également annoncé au Congrès qu'elle allait verser 6 millions de dollars supplémentaires dans les dépenses des Affaires étrangères, dont 4 millions pour les programmes de lutte contre le changement climatique et 1,25 million pour les organisations des Nations Unies. Les fonctionnaires du Département d'État qui étaient informés n'étaient pas autorisés à en parler en public.

Le Congrès avait d'abord approuvé ces fonds aux palestiniens au cours des années budgétaires 2015 et 2016, mais au moins deux législateurs républicains - Ed Royce de Californie, président de la commission des affaires étrangères de la Chambre et Kay Granger du Texas, qui siègent au Comité des crédits de la Chambre – avaient retenu ces fonds après la décision de l'Autorité palestinienne de demander son adhésion aux organisations internationales. Les mandats du Congrès sont généralement respectés par le pouvoir exécutif, mais ne sont pas juridiquement contraignants si l’allocation des fonds a été approuvée auparavant.

L'administration Obama a depuis un certain temps fait pression pour la libération des fonds destinés à l'Autorité palestinienne. Ceux-ci proviennent de l'Agence américaine pour le développement international et seront utilisés pour l'aide humanitaire (en Cisjordanie et à Gaza), pour soutenir les réformes en matière de politique, de sécurité, de bonne gouvernance et de respect du droit, dans le futur État palestinien, selon la notification envoyée au Congrès.

Adapté de : http://finance.yahoo.com/news/why-obama-quietly-sent-palestine-222755112.html

Distribué par PAJU (Palestiniens et Juifs Unis)

WWW.PAJUMONTREAL.ORG

  1. Retour en haut de page