PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

  1. Vous êtes ici :  
  2. Accueil  >
  3. Vigile  >
  4. 612 ressources dans cette catégorie

Vigile

L'occupation et la colonisation doivent cesser !

Tous les vendredis, depuis plus de six ans, de midi à 13h, beau temps, mauvais temps, PAJU organise une vigile en protestation contre l'occupation et la colonisation de la Palestine par l'occupant israélien.

JOIGNEZ-VOUS À NOUS CHAQUE VENDREDI.

Photo vigile

Quand : tous les vendredis de midi à 13h

: 529 rue Jarry Est, Montréal, Québec, H2P 1V4.

[612 ressources dans cette catégorie]

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 875, 17 novembre 2017: Souvenirs en 2017 de la Déclaration Balfour (1917)

La déclaration faite par Arthur Balfour en 1917 en raison du soutien britannique à l’établissement d’un foyer national pour les Juifs en Palestine était conditionnelle à la préservation des droits des « communautés non-juives existantes » en Palestine.

Naplouse : le premier ministre palestinien, M. Hamdallah, a qualifié la déclaration Balfour d’« injustice historique » envers le peuple palestinien.

Vigile de PAJU

Bonjour,

Le PAJU continue d’informer les Montréalais à travers ses vigiles. Ce vendredi 17 novembre de 12 h à 13 h nous serons à la station de métro Berri-UQAM devant l’entrée de l’UQAM. Rejoignez-nous. Recherchez notre bannière. Nous serons là-bas pendant 3 ou 4 semaines. En hiver, quand il fait froid, nous distribuons maintenant nos dépliants dans les métros où il fait chaud. C’est un changement, car pendant de nombreuses années, nous avons bravé des températures hivernales..

Nous venons de terminer 4 vigiles les vendredis midi devant le McGill Student Union. Précédemment, nous avons été présents 3 vendredis devant l’Université de Montréal.

Nous estimons qu’au cours des cinq années où nous étions sur la rue St-Denis, devant le magasin de chaussures Naot, nous avons distribué plus de 80 000 tracts. À cela s’ajoutent les tracts distribués devant le bureau du PM Trudeau tous les vendredis pendant un an et les 20 000 autres que nous avons distribués cette année.

Au cours de l’été, nous avons également une veillée samedi lors des ventes de rue et des défilés.

Rejoignez-nous tous les vendredis.

Fred Jones

Convocation à l’assemblée générale annuelle de PAJU, le 12 novembre 2017

Salle de l’Association des Travailleurs Grecs

5359 avenue du Parc

9h30 à 15h30

Pour les membres de PAJU, ce sera l’opportunité de renouveler la carte de membre et pour ceux et celles qui voudraient devenir membres de PAJU, l’opportunité de procurer la carte de membre. La carte de membre de PAJU se fixe à 10$. Veuillez noter que devenir membre de PAJU exige l’acceptation au préalable de la Charte de PAJU (en attachement avec les règlements internes de PAJU).

Ordre du Jour

9h30: Inscription, café, biscuits, beignes

10h00 : Mot de bienvenue des co-présidents de PAJU

10h15 – 10h30 : Rapport sur les activités et actions entrepris par PAJU depuis la dernière AGA

10h30 -12h00 : Échange ouvert aux membres et invités de PAJU, suggestions pour les activités à entamer dans les mois à venir. (Notez que PAJU est membre et de BDS-Québec et du Canadian Boycott Coalition).

12h00 – 13h30 : Un buffet froid et breuvages non alcooliques sont offert.

13h30 – 14h30 : Continuité des discussions et suggestions du matin.

14h30 : Élections des membres du Conseil Administratif de PAJU.

Veuillez noter que, dû à certains imprévus, l’avis de l’AGA de PAJU ne se fait pas dans un délai de 60 jours.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 874, 10 novembre 2017: Lors de ma sixième visite, je n’ai jamais vu à Gaza un tel ravage!

J’ai visité la bande de Gaza au cours des six dernières années, y compris en 2014, quelques mois après l’assaut militaire dévastateur d’Israël. Et pourtant, je n’ai jamais vu Gaza dans un état comme je l’ai vu l’été dernier.

Je dis que c’est un privilège d’y accéder parce que, à cause du blocus de Gaza imposé par Israël (avec le soutien de l’Égypte), qui fait partie de la règle militaire israélienne de 50 ans sur les Palestiniens dans les territoires occupés, les internationaux autorisés à entrer et sortir de Gaza sont peu nombreux et les Palestiniens encore moins nombreux.

Ce blocus terrestre, aérien et maritime illégal, qui entre dans sa dixième année et qui constitue un châtiment collectif, comme l’ont noté les Nations Unies et les groupes de défense des droits de l’homme, a décimé l’économie de Gaza et a détruit ses infrastructures. Les experts utilisent le terme de « sous-développement » pour décrire cette enclave côtière méditerranéenne jadis très animée de deux millions de Palestiniens.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 873, 3 novembre 2017: Israël détruit un village bédouin pour la 119e fois

Les forces israéliennes ont détruit un village dans la région sud du Néguev pour la 119e fois. Les habitants du village d’Al-Araqib ont déclaré que les forces armées et la police antiémeute ont envahi le village avec des bulldozers mardi à 7 h 15, rasant les bâtiments restants. « Ils ont envahi et tout détruit, chaque bâtiment, chaque maison », a déclaré à Al Jazeera Siyah al-Touri, chef du village. Le village, qui abrite environ 220 personnes, a été démoli pour la première fois le 27 juillet 2010. Depuis lors, les résidents déplacés ont demandé l’aide des activistes locaux pour reconstruire. « Nous vivons maintenant dans des maisons de fortune, grâce aux politiques racistes et criminelles de l’État », a déclaré al-Touri. « Ils veulent nous déplacer de force et ne comprennent pas que nous sommes des citoyens de l’État, ils ne nous reconnaissent pas, et s’ils le faisaient, ils nous auraient accordé nos droits ».

page suivante

  1. Retour en haut de page