PAJU - Palestiniens et Juifs Unis

Aller au contenu | Aller au menu | Aide - Accessibilité | Plan du site | English version

Palestiniens et Juifs Unis (PAJU) est une organisation des droits de la personne. Nous reconnaissons explicitement le droit du peuple palestinien à une existence nationale ainsi que le droit de ce peuple de vivre dans la sécurité. Nous sommes contre toutes violations des droits de l’Homme. Le PAJU a été fondé à Montréal par Bruce Katz, un juif canadien et par Rezeq Faraj un Canadien d’origine palestinienne. Bruce et Rezeq sont des amis depuis plus de 25 ans. Notre groupe est composé de juifs, de Palestiniens et d’autres Canadiens et Canadiennes de conscience. Nous travaillons ensemble pour la promotion de la paix au Moyen-Orient ainsi qu’à l’éducation du public concernant la question palestinienne.

Actualités...

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 870, 13 octobre 2017: L’armée israélienne blesse 15 Palestiniens et en kidnappe 2, près de Tubas

Des soldats israéliens ont attaqué le mercredi 27 septembre des Palestiniens protestant sans violence. Ils portaient des drapeaux palestiniens et chantaient contre l’occupation israélienne et les violations continues de leurs droits. Quinze palestiniens ont été blessés incluant un journaliste à al-Baq’a Meadow, au sud de Tubas en Cisjordanie.

Deux personnes ont été kidnappées : ‘Ala Badarna,un cameraman travaillant pour une agence d’information allemande et Husam Abdul-Razeq.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 869, 6 octobre 2017: La ministre de la Culture israélienne se déchaîne contre un film candidat aux Oscars

Un film israélien candidat aux Oscars a suscité mercredi l’indignation de la ministre de la Culture Miri Regev pour qui cette œuvre prête le flanc à une accusation de « meurtre rituel » à l’encontre de soldats israéliens. Foxtrot, qui a obtenu cette année le Lion d’argent grand Prix du Jury à la Mostra de Venise, raconte l’histoire d’un deuil avec pour toile de fond deux générations traumatisées par le service militaire et traite notamment de l’occupation israélienne des territoires palestiniens.

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 868, 29 septembre 2017: Alors que les juifs célèbrent la nouvelle année, l’armée confine les Palestiniens

Ce n’est pas la paix d’un cessez-le-feu ni la vision du loup et de l’agneau, mais plutôt d’une grande lassitude du cœur une fois l’excitation retombée... Un peu de repos pour refermer les plaies, mais qui parle de guérisons? Et le hurlement des orphelins passe d’une génération à l’autre, comme dans une course de relais.

Yehuda Amicha

Au moment où j’écris ceci, Israël aura déjà fermé les territoires palestiniens avant Yom Kippour. Jérusalem-Est sera complètement isolé. Des millions de personnes seront emprisonnées dans leurs maisons afin que les juifs puissent parler avec Dieu. Quelle est la valeur de cette prière si elle nécessite une telle injustice qui efface l’Autre de notre champ de vision?

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 867, 22 septembre 2017: Israël continue d’armer la junte militaire du Myanmar

La violence dirigée contre la minorité Rohingya du Myanmar par le régime du pays s’est intensifiée. Les données des Nations Unies montrent qu’environ 60 000 membres du groupe minoritaire ont récemment fui l’état Rahine du Myanmar, chassés par la violence croissante et l’incendie de leurs villages, des informations confirmées par des images satellites. Mais rien de cela n’a entraîné un changement dans la politique du ministère israélien de la Défense, qui refuse d’arrêter les ventes d’armes au régime au Myanmar, le pays du Sud-Est autrefois connu sous le nom de Birmanie. Jeudi, les corps de 26 réfugiés, dont 12 enfants, ont été retirés de la rivière Naf, qui longe la frontière entre le Myanmar et le Bangladesh. Parmi les réfugiés qui ont réussi à atteindre le Bangladesh, plusieurs avaient été abattus. Il y a également rapports de viol, de tirs et de tabassages mortels dirigés contre la minorité Rohingya, qui se voit refuser les droits de la personne au Myanmar. L’armée du pays a été au cœur d’une campagne militaire depuis octobre dernier laquelle s’est intensifiée à la suite du récent meurtre de 12 soldats du Myanmar par des rebelles musulmans.

Vigile mobile des 22 et 23 septembre 2017

2300 rue Jean-Brillant (juste à l'est de la rue Decelles) de 11h00 à 13h00. (Metro Côte-des-Neiges)

devant la porte de Première Moisson, 7075 rue Casgrain

« QUE CESSE L’OCCUPATION ! » PAJU No 866, 15 septembre 2017: Les forces israéliennes démolissent une école en Cisjordanie quelques heures avant le premier jour d’école

BETHLÉEM, Cisjordanie - Les jeeps militaires israéliens se sont dirigés vers la première et seule école primaire de Jubbet al-Dhib en terrorisant les habitants qui terminaient les préparatifs de la grande ouverture de l'école le lendemain matin. Les soldats ont tiré des gaz lacrymogènes et des balles d’acier recouvertes de caoutchouc afin d’ouvrir la voie aux bulldozers et camions à plate-forme amenés pour démolir l'école. L'école, située entre quatre villages palestiniens à la périphérie de Bethléem, a été construite de canevas sur une assise de béton par les autorités locales et des ONG internationales en partenariat avec l'Union européenne, dans l'espoir d'atténuer la multitude de défis auxquels sont confrontés les élèves de la région.

Vigile mobile


VIVE LA PALESTINE LIBRE

L'équipe de PAJU était active lors du Festival de la fierté gaie, samedi le 19 août 2019.

La distribution d'informations concernant l'occupation illégale des territoires palestiniens par Israël, la répression subie et les revendications légitimes du peuple palestinien a été favorablement accueillie.

La campagne BDS se poursuit et l'appui à ce boycott ne se dément pas.

Solidarité entre tous et tous pour qu'un monde juste exempt de racisme, d'homophobie et de sexisme advienne!


Vigile mobile

PAJU a distribué 10 000 de ces dépliants aux passants depuis la fin mai


Vigile de PAJU


Israël est à blâmer pour la violence à la Mosquée Al Aqsa

Communiqué de presse

Montréal, le 25 juillet 2017

La deuxième Intifada palestinienne faisait suite à la provocation d’Ariel Sharon devant la Mosquée Al Aqsa. Encore une fois, la politique du gouvernement Netanyahou visant à apaiser les zélotes juifs d’extrême droite cherchant à reconstruire le temple original, le Temple de Salomon, est à la source de la violence récente. Cela n’exclut pas la possibilité d’une troisième Intifada. Tout le territoire d’Al Aqsa, la Mosquée elle-même et le Dôme du Rocher, est partie intégrante de la Mosquée Al Aqsa, le troisième site le plus saint de l’Islam. Les mesures de sécurité d’Israël, dont l’utilisation de détecteurs de métaux dans une partie de la zone sacrée d’Al Aqsa — ont alimenté les craintes musulmanes selon lesquelles ces mesures de sécurité ne sont qu’un prétexte destiné à fournir à Israël les moyens de diviser Al Aqsa entre les musulmans et les juifs comme première étape pour reprendre entièrement la zone dans le but de reconstruire le premier temple juif.

PAJU appui la motion du Bloc québécois

Communiqué de presse

Montréal, le 30 mai 2017 – PAJU appuie la motion du Bloc québécois qui appelle le Parlement canadien à la reconnaissance de la Palestine comme état indépendant en accord avec le droit international et la politique étrangère officielle du Canada. Cette motion du Bloc soutient sans équivoque le droit du peuple palestinien à s’autodéterminer et à la primauté du droit international. Notons que 136 États membres de l’Organisation des Nations Unies sur 193 États membres reconnaissent l’État palestinien. Le gouvernement canadien se trouve ainsi dans une position minoritaire à l’ONU, votant toujours contre toute résolution favorisant les réclamations légitimes des Palestiniens quant à leurs droits historiques et leur droit à l’autodétermination.

NAKBA 2017


Déclaration sur le profilage israélien à l’endroit d’Omar Barghouti

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 29 mars 2017

Le matin du dimanche 19 mars 2017, les responsables fiscaux israéliens se sont installés dans la maison d’Omar Barghouti, cofondateur du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), mouvement visant la libération du peuple palestinien assiégé, étouffant sous le joug du système raciste d’apartheid d’Israël. Ils ont arrêté et interrogé Omar et son épouse Sara pendant 16 heures ce premier jour. Plusieurs autres jours d’interrogatoire ont suivi.

PALESTINIENS ET JUIFS UNIS (PAJU) DÉNONCE L’ATTAQUE CONTRE LE CENTRE ISLAMIQUE DE QUÉBEC

PAJU COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Montréal, le 31 janvier 2017

Palestiniens et Juifs unis (PAJU) dénonce la culture d’islamophobie qui prévaut chez certains élus et médias dont le résultat a été la démonisation des musulmans au Québec et au Canada. Cette « culture » islamophobe, laquelle relève du projet identitaire de la droite politique raciste, qui divise la société dans deux camps : nous et les autres, empoisonne notre société depuis quelques années déjà. Notons le faux débat entourant la charte (Drainville) des valeurs dont le véritable objectif fut de diviser la population en ciblant surtout les musulmans pour fins électorales.

Un défenseur de la vérité, de la justice et de la démocratie

Nous savons maintenant que le SPVM a espionné les journalistes qui ont été “indisciplinés”, mettant leur nez là où le pouvoir ne veut pas qu’ils aillent. Bien sûr, c’est ce que les journalistes sont censés faire dans leur rôle de Tiers État, mais s’y intéresse-t-on vraiment? Le Washington Post a publié un article montrant que le gouvernement israélien du Likoud « utilisait Facebook pour suivre les activités et les écrits de certains journalistes qu’il perçoit comme antigouvernementaux...» https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2016/11/06/israels-ruling-party-used-facebook-to-track-anti-government-journalists.

Reconnait-on le thème? On le devrait. Cela se passe dans le monde entier; le gouvernement Erdogan en Turquie en est un parfait exemple. La chasse aux journalistes constitue une attaque contre le processus démocratique, comme c’est le cas pour le SPVM (et le SCRS) qui espionne les journalistes qui tentent de faire leur travail.

La Ville de Montréal doit annuler sa mission économique en Israël

Montréal, le 26 septembre 2016

Le maire de Montréal, Denis Coderre, ainsi que le maire de Toronto, John Tory, seront en visite en Israël – et symboliquement en Cisjordanie – dans le cadre d’une mission économique du 13 novembre au 18 novembre 2016. Ce faisant, les maires de Montréal et de Toronto,et les groupes et les individus qui les accompagneront, dont la Chambre de commerce de Montréal métropolitain et le Centre de commerce mondial Montréal, se rendent complices du système institutionnalisé de ségrégation dont les Palestinien.ne.s vivant en Cisjordanie et à Gaza, ainsi que les Bédouins de la région du Néguev, sont victimes.

Non au commerce militaire avec Israël et avec l'Arabie Saoudite

Le Canada doit mettre un terme aux ententes commerciales militaires avec Israël et l'Arabie Saoudite.


Pourquoi un embargo militaire contre Israël est-il nécessaire?

Présentation par Bruce Katz, coprésident, Palestiniens et Juifs unis (PAJU)

FORUM SOCIAL MONDIAL MONTRÉAL

Atelier : Embargo militaire contre Israël

Université du Québec à Montréal

le 12 août 2016

Dans un article publié dans l’Electronic Intifada en 2006, Ilan Pappe appelle la politique israélienne sur la bande de Gaza un « génocide incrémental », ce qui fait tout simplement référence à la série d’attaques meurtrières sur Gaza, à chaque quelques années, comme la planification d’un lent, mais constant génocide visant à éliminer autant de la population palestinienne de Gaza que possible, dans un processus graduel. L’intention d’Israël est, et en effet a toujours été, de maintenir son contrôle sur les territoires palestiniens qu’il a expropriés illégalement tout en éliminant au maximum la population palestinienne par le nettoyage ethnique, l’étranglement économique et le terrorisme des colons en Cisjordanie, aidé et encouragé par l’armée israélienne, et la destruction massive et les tueries indiscriminées à Gaza résultant de l’usage disproportionné de la technologie militaire supérieure contre une population civile, ce dernier dépeint, par le biais du programme de Hasbara ou de la propagande bien conçue d’Israël, comme des terroristes. Israël, en dépit de son usage disproportionné de la force militaire, se présente comme la victime. Comme Ilan Pappe l’a fait remarquer, « Éliminer le plus grand nombre possible de Palestiniens dans toute la Palestine historique reste toujours la vision sioniste. C’est à Gaza que sa mise en œuvre prend sa forme la plus inhumaine. »

Boycottons Hummus Sabra


Une histoire de BDS victorieux : Naot ferme son magasin de chaussures rue Saint-Denis

Communiqué de presse

Montréal, 2 janvier 2015

En 2010, PAJU (Palestiniens et Juifs unis) lance sa campagne pour faire de la rue Saint-Denis à Montréal une zone libérée de l’apartheid. La campagne a débuté en ciblant les chaussures Beautyfeel (fabriquées en Israël) au magasin de chaussures Le Marcheur, bien que l’objectif ultime de la campagne ait été la boutique Naot, une société transnationale dans laquelle Disney est détenteur majoritaire d’actions par le biais des investissements Shamrock. Leur usine de production est sise dans la colonie illégale de Gush Etzion, près de Hébron.

La décision de commencer un piquetage devant la boutique Le Marcheur montrait que PAJU boycottait un produit israélien et que ce boycott n’avait rien d’antisémite, en dépit des commentaires provenant des cercles en soutien à l’occupation israélienne illégale des territoires palestiniens.

BOYCOTTONS SODASTREAM

MANIFESTATION

SAMEDI 19 AVRIL à 13H00

devant La Baie, 585 Ste-Catherine ouest

Organisée par la Coalition BDS-Québec

www.bdsquebec.ca

POURQUOI BOYCOTTER SODASTREAM ?

C'est un produit illégal, fabriqué dans une colonie juive illégale, sous une occupation illégale, mais distribuée quand même au Québec chez La Baie, Canadian Tire, Target, Bureau en Gros


Boycottons Indigo


  1. Retour en haut de page